Bénin: les magistrats ne veulent pas de révision constitutionnelle

Par Gary SLM
Publié le 29 mars 2017 à 11:11 | mis à jour le 29 mars 2017 à 11:11

Pour montrer leur désaccord quant à la révision constitutionnelle, les magistrats du Bénin ont organisé une marche de protestation pacifique sur l'Assemblée nationale.

Les magistrats du Bénin marchent pour dire "non" à la révision constitutionnelle

Depuis le lundi 27 mars dernier, les magistrats du Bénin ont effectué une marche de protestation contre la révision constitutionnelle de leur pays, un vœu beaucoup caressé par le Président Patrice Talon.

Les magistrats entendent par cet acte démocratique, marquer leur opposition à la reforme constitutionnelle en marche au niveau des projets les plus importants du Gouvernement béninois. Le lundi dernier fut alors l'occasion pour ces magistrats d'assiéger l'Assemblée nationale pour arrêter cette volonté politique.

La grogne autour la reforme constitutionnelle initiée par le Président Patrice Talon se poursuit au Bénin. Les magistrats ont décidé de de marcher sur l'Assemblée nationale pour marquer leur désaccord contre un projet , qui selon eux devrait consacrer «la fin de l'indépendance de la magistrature», s'il était adopté dans l'état.

Le premier point toucherait à la mobilité des magistrats , a expliqué Michel Adjaka, président de l'Union des magistrats du Bénin. Pour l’heure , ces derniers restent inamovibles mais d’après le Président du Syndicat , le nouveau texte instaurait une durée selon laquelle ils pourront être mutés « sans leur consentement ».

Le second point concernerait les gardes à vue . Le magistrat peut enclencher toutes poursuites contre le Président , les ministres ou députés , mais il n’a pas le pouvoir de les mettre en détention ou de demander aux officiers de police judiciaire de prononcer une mesure de garde à vue à leur encontre.

L'un des points majeurs de cette révision constitutionnelle est le mandat unique de cinq ans, si cher à l’actuel chef de l’ Etat Patrice Talon.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Décès d'Arafat Dj: Tata Nahomi menacée par des "Chinois"