RDC : Antonio Guterres pleure les experts de l'ONU tués dans le Kasaï central

Par Gary SLM
Publié le 29 mars 2017 à 12:52 | mis à jour le 29 mars 2017 à 12:52

C'est actuellement la consternation aux Nations unies. Et pour cause, les deux experts de l'ONU disparus dans le Kasaï central ont été retrouvés morts. Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres exprime donc ses profonds regrets face à ces crimes.

Antonio Guterres inconsolable pour la mort de ses collaborateurs

La crise militaro-politique ne cesse de s'exacerber en République démocratique du Congo (RDC) et la communauté internationale s'interroge. Aussi, pour savoir ce qui se passe réellement dans ce vaste pays, des experts y ont été envoyés. Mais Michael Sharp et Zaida Catalan qui ont été envoyés par les Nations unies dans le Kasaï central. Ils ont été enlevés le 12 mars dernier, en compagnie de leurs accompagnateurs nationaux, alors qu'ils cherchaient les causes du conflit et l'insécurité galopante en RDC. Ils ont par la suite été retrouvés morts.

Ainsi, dans un communiqué, Antonio Guterres a tenu à exprimer toute son indignation face à ce crime crapuleux. Pour le nouveau secrétaire général de l'ONU, un tel acte serait de nature à faire entrave aux différentes enquêtes initiées. Voilà pourquoi il exhorte le gouvernement congolais à mettre tout en oeuvre pour faire aboutir les enquêtes. De même, il souhaite que les nationaux qui étaient en compagnie des experts onusiens soient diligemment retrouvés.

Notons que la crise congolaise est en train de s'enliser davantage. Les évêques de la Cenco, médiateurs dans les pourparlers intercongolais, viennent de mettre fin à leurs bons offices, accusant les acteurs politiques d'user de mauvaise foi dans l'application de l'accord de la Saint Sylvestre.



Articles les plus lus