RDC: les populations fuient en masses la furie des combats dans le Kasaï

Les combats en République Démocratique du Congo (RDC) se font de plus en plus rudes, intenses et très sanglants. Pour cela, les populations, en masses constituées, fuient les champs de bataille où de nombreuses personnes ont déjà perdu la vie dans le Kasaï.

Les populations de la RDC chassées par les combats dans le Kasaï

Les combats qui ont lieu en ce moment dans le Kasaï, en RDC, sont de véritables horreurs en terme de boucherie humaine à laquelle étaient exposées au quotidien les pauvres populations de cette région si conflictuelle et confligène de la République Démocratique du Congo.

Au nombre estimé à plus de 637 000 personnes qui constituent la population en fuite à cause de la furie des combats entre l'Armée et les miliciens Kwamuina Nsampu et autres rebelles confondus, au moins quatre cent personnes ont perdu la vie, et 434 000 personnes ont préféré être des déplacés internes, dont des familles bienveillantes ont bien voulu leur offrir l'hospitalité.

Les plus atteints socialement et défavorisés ont trouvé refuge dans des familles d'accueil. L'on déplore toutefois, l'aide alimentaire insuffisante et les conditions difficiles dans lesquelles se retrouvent toutes ces personnes déplacées. On peut noter en termes de besoins urgents, la sécurité même des personnes et de leurs modestes biens, leur protection, la sécurité alimentaire, les soins de santé, la nutrition et les vivres et non vivres, note le rapport.

C'est donc un appel plus que pressant que lancent les populations du Kasaï pour ne pas succomber à la faim, à la soif et aux maladies éventuelles, après avoir échappé aux balles assassines des combats dans la région du Kasaï.