Nigeria: Boko Haram sème la mort chez les éleveurs de Maiduguri

Par Gary SLM
Publié le 08 avril 2017 à 13:02 | mis à jour le 08 avril 2017 à 13:02

La secte islamique de Boko Haram vient de semer encore la mort, cette fois chez d'infortunés éleveurs de bétail, toujours au Nord du Nigeria, à Maiduguri. Il y a quelque temps, les terroristes islamistes n'avaient plus de provisions alimentaires. Sûrement ceci peut expliquer cela.

Boko Haram fait des morts chez les éleveurs de Maiduguri au Nigeria

La secte islamique de Boko Haram est à bout de force. Comme un fauve qui a le dos au mur et qui ne sait que faire, les terroristes islamistes se permettent tout pour continuer leur marche vers leur pernicieux dessein.

En pénurie de denrées alimentaires, les combattants de Boko Haram avaient attaqué tout un village juste pour se ravitailler sans faire de morts. Mais, ici, avec la communauté d'éleveurs de la région de Maiduguri, les choses ont pris une autre allure. Sept éleveurs ont été massacrés par les terroristes de Boko Haram.

Était-ce pour leur enlever leur bétail et satisfaire à leur besoin en nourriture? Ce qui est certain est que les hommes du "fou" Abubakar Shekau ont été sans pitié pour ces infortunés éleveurs, et étaient fiers de revendiquer cette attaque. Les faits se sont produits le mercredi dernier à Abbati, à quelques pas de Maiduguri. Visiblement, les personnes tuées possédaient un bétail considérable avoisinant les 400 têtes de bétail. Après leur forfait, les terroristes ont emporté tout le butin.

S'il faut dire avec feu le Président ivoirien Félix Houphouët-Boigny que "l'homme qui a faim, n'est pas un homme libre", que dire aussi de Boko Haram en ce moment très affamé et qui sème partout la désolation, comme pour dire qu'un terroriste affamé, n'est plus un être humain...


Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
01
Biz Sur7: actualité people et showbiz de Côte d’Ivoire
Didier Drogba "dragué" en direct par un membre de Kiff no beat
03
Biz Sur7: actualité people et showbiz de Côte d’Ivoire
Burkina: Rama la slameuse jetée en prison, voici pourquoi