Chine : La haute technologie, l'objectif de la coopération sino-finlandaise selon Juha Sipilä

Le président Xi Jinping s'est rendu rendu en Finlande le 4 avril dernier pour une visite officielle. Ce fut l'occasion pour le président chinois et le Premier ministre finlandais de renforcer la coopération sino-finlandaise. Juha Sipilä, Premier ministre finlandais, donne ici les enjeux de cette coopération bilatérale.

Quand la visite de Xi Jinping booste la coopération sino-finlandaise

Il est indéniable que les autorités chinoises ont lancé une offensive économico-diplomatique afin d'acquérir de nouveaux marchés. Aussi, lors du déplacement de Xi Jinping en Finlande, Chinois et Finlandais ont décidé de travailler ensemble pour trouver des solutions dans les domaines de haute technologie. C'est du moins l'espérance du Premier ministre finlandais Juha Sipilä. « La visite réussie en Finlande du Président Xi témoigne du développement sain des relations bilatérales et donné la direction pour l'approfondissement de la coopération dans divers domaines entre les deux pays » a déclaré le chef de gouvernement de ce pays de l'Europe du Nord.

Il se félicite par ailleurs de la récente visite d'État en Finlande du Président Xi Jinping. Selon M. Sipilä, la visite du Président Xi coïncide avec les commémorations du centenaire de l'indépendance de la Finlande, ce dont la Finlande se sent très honorée. Lors de la visite, la Finlande et la Chine ont eu des échanges de vues sur les relations bilatérales et les questions internationales d'intérêt commun et sont parvenues à un certain nombre de consensus. Les deux pays ont également signé une série d'accords et de protocoles visant à approfondir la coopération dans tous les domaines. « Je suis convaincu que la coopération globale entre la Finlande et la Chine sera plus profonde et plus large », a souligné M. Sipilä.

La coopération sino-finlandaise, un partenariat gagnant-gagnant

Juha Sipilä a également indiqué que la création et la promotion d'un nouveau partenariat sino-finlandais tourné vers l'avenir signifie que la confiance politique mutuelle sera renforcée, la coopération dans divers domaines élargie et approfondie. Ce qui est conforme aux intérêts des deux pays et des deux peuples. Les domaines de coopération couvrent des sujets qui ne sont pas communs, mais qui ont des intérêts communs et répondent aux besoins communs des deux parties. Par exemple, le Président Xi a souligné que la coopération pragmatique entre les deux pays comportera de nouveaux points forts dans des domaines comme l'innovation et l'esprit d'entreprise, les énergies propres, la bio-économie ou la recherche scientifique dans l'Arctique, qui constituent précisément, selon la Finlande, les bases solides permettant aux deux parties de renforcer leur coopération.

À en croire M. Sipilä, les visites de haut niveau sont, pour la Finlande et la Chine, un moyen très important d'avoir des échanges mutuels de vues. La Finlande et la Chine doivent continuer à renforcer les échanges et la coopération entre les gouvernements et entre les partis politiques des deux pays, ainsi que les échanges non-gouvernementaux à tous les niveaux. Dans les domaines du commerce et de l'investissement entre la Finlande et la Chine, il y a encore beaucoup de potentiel qui n'est pas pleinement exploité. Dans le monde d'aujourd'hui marqué par un contexte d'incertitudes accrues, il est nécessaire que la Finlande et la Chine maintiennent un dialogue sur de nombreuses questions d'importance mondiale, comme le changement climatique et le développement durable.

Juha Sipilä et Xi Jinping, une amitié qui « traverse l'histoire »

Juha Sipilä a en outre déclaré qu'il a lu un article écrit par le Président Xi, intitulé « L’ amitié traverse l'histoire », publié dans les médias finlandais. « Le Président Xi attache une grande importance aux relations sino-finlandaises, et je suis profondément ému qu'il ait décidé de venir ici à l'occasion du centenaire de l'indépendance de la Finlande ». Le Premier ministre finlandais estime que, dans l'article du Président Xi, il y a trois points d'intérêt majeurs : tout d'abord, l'amitié traditionnelle entre la Finlande et la Chine a résisté à des décennies de vents contraires. Ensuite, ce sont les contacts étroits entre les deux pays dans le commerce, l'investissement et le tourisme. Le troisième point enfin est que le « Président Xi soutient l'intégration européenne et attache de l'importance au renforcement des relations entre l'Europe et la Chine ».

« Depuis de nombreuses années, la Chine est le plus grand partenaire commercial de la Finlande en Asie, et elle est aussi le cinquième plus grand partenaire commercial mondial de la Finlande ». Juha Sipilä a estimé que, pour de nombreuses entreprises finlandaises, la Chine est un marché très important et que la dynamique commerciale sino-finlandaise continue de se renforcer. Afin de renforcer la coopération, la Finlande espère donc devenir un « champ d'expérimentation » dans un certain nombre de domaines de haute technologie, comme les véhicules autonomes et la technologie de communication de cinquième génération. « Nous continuerons à travailler avec la Chine pour trouver des solutions communes dans ces domaines ».

Juha Sipilä a finalement déclaré que la Finlande attache une grande importance au développement durable dans la région arctique. Lors de la présidence finlandaise du Conseil de l'Arctique, la Finlande mettra l'accent sur la protection de l'environnement, l'interopérabilité, la surveillance météorologique et l'amélioration de l'éducation. « Toutes ces plateformes sont impatientes de poursuivre la coopération avec la Chine », a-t-il conclu.