Libye: les migrants africains en danger de toute part

Par Gary SLM
Publié le 12 avril 2017 à 18:50 | mis à jour le 12 avril 2017 à 18:50

La Libye est devenue depuis peu, le mouroir des migrants africains qui y courent désormais plus de danger que dans leur début. Finie la mort par les eaux de la méditerranée ou dans la cruciale traversée du désert. Place à présent à la vente des migrants africains comme des esclaves.

Le nouveau danger qui guette les migrants africains en Libye

De toute part aujourd'hui en Libye, les migrants africains sont en danger. Les eaux de la méditerranée ont tellement avalé de vies humaines et gâché tant d'espoir et d'espérance que le nouveau risque pernicieux auquel s'exposent les migrants noirs, est l'esclavage sur les terres de leurs espoirs.

Les passeurs libyens s'adonnent à présent au trafic de ces migrants africains comme au temps de la vente des esclaves pendant la Traite négrière. Ceux qui tentent de s'enfuir ou de s'opposer sont abattus sur le champ sans aucune forme de procès.

Cet esclavage du XXIè siècle que développent les passeurs libyens est un signe fort qui tente de transmuer la mort par exécution sommaire ou livraison suicidaire dans les eaux de la méditerranée, en des occasions de périr moins raffinées que l'esclavage actuel auquel les migrants africains sont soumis. Une nouvelle ancienne mort des filles et fils d'Afrique...

Les migrantes filles ou femmes sont utilisées comme des objets sexuels et ne servent qu'à cela comme dans les navires négriers où le capitaine esclavagiste et ses sbires, pouvaient jouir autant que faire se peut des belles et croquantes femmes esclaves dans les caves et confins du navire...

Bref, pour l'heure, alerte est lancée à la Communauté internationale pour aider à sortir ces migrants africains des travaux forcés et de l'esclavage tout court dont ils sont désormais victimes.



Articles les plus lus