Mali : Le camp de militaire de Gourma Rharous attaqué, riposte de Barkhane

Une autre attaque terroriste a été perpétrée, ce mardi 18 avril, contre le camp militaire de Gourma Rharous. L'on dénombre plusieurs soldats maliens tués ainsi que de nombreux blessés. La force française Barkhane a toutefois neutralisé les d'assaillants.

Le camp militaire de Gourma Rharous à feu et à sang

Les attaques contre les positions des Forces armées maliennes (FAMa) ne se comptent plus, tellement elles sont légion. En effet, une énième attaque terroriste a visé, mardi, le camp militaire de Gourma Rharous dans la région de Tombouctou. Les assaillants ont, un tant soit peu, réussi à prendre le contrôle du camp après d'intenses combats. Le bilan provisoire fait état d'au moins quatre soldats maliens tués et seize autres blessés. Après leur forfait, les terroristes ont pris la clé des champs à bord de deux pick-up lourdement armés, emportant tout ce qui pouvait l'être, non sans oublier de mettre le feu au camp à leur départ.

Mais après une trentaine de kilomètres de course-poursuite, ils ont été rattrapés par les militaires français de l'opération Barkhane. À l'aide de leurs hélicoptères, les forces françaises sont venues à bout des terroristes du « Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans » qui a revendiqué l'attaque. Cette riposte de Barkhane a été fatale à une dizaine de jihadistes qui tentaient de s'échapper.

La Minusma a également investi les lieux pour prêter main-forte aux soldats maliens vraisemblablement dépassés par les évènements. La fréquence des attaques et le nombre de victimes dans les rangs des FAMa ne cessent de susciter des interrogations sur leur réelle capacité à combattre le terrorisme. Les autorités maliennes sont une fois de plus interpellées afin de prendre les dispositions idoines pour avoir une armée professionnelle.