CIV- Mali : Des soldats ivoiriens rejoignent la Minusma contre les jihadistes

Des soldats ivoiriens sont en route pour le Mali afin d'intégrer la Minusma pour lutter contre le terrorisme. Au nombre de 150 hommes, un premier détachement de 15 éléments sont allés en éclaireurs, ce jeudi. Les 135 autres suivront après des formalités d'usage.

Des soldats ivoiriens dans la chaudière malienne

La lutte contre le jihadisme au Mali s'enlise à telle enseigne que la Minusma a besoin d'un renfort supplémentaire. En effet, un contingent de soldats ivoiriens composé de 150 éléments s'active pour rejoindre la mission onusienne sous peu. Ainsi, un premier groupe de 15 personnes a été dépêché sur le théâtre des opérations. Sous le commandement du capitaine Sama Damalan Emmanuel, ce contingent ivoirien aura pour mission « d’assurer la sécurité du super Camp de Tombouctou et d’escorter les personnalités et les convois logistiques ». Selon le service de communication de l'armée, ils sont composés de combattants et des personnels de soutien tels des mécaniciens, des infirmiers, des transmetteurs, des cuisiniers, etc.

Mais bien avant le départ des 15 premiers éléments, l'état-major a tenu à éclairer la lanterne de l'opinion : « Ils sont au nombre de quinze militaires. Ils vont aller régler les derniers détails pour accueillir les 135 autres membres du contingent ivoirien au Mali. » Puis, il ajoute : « Avant leur départ, ces éléments précurseurs ont été reçus par le Général de Brigade Lassina Doumbia, Chef d’État-Major général des Armées adjoint qui leur a prodigué les conseils d’usage. Il a rappelé le sens de leur engagement et leur qualité d’ambassadeur de la nation ivoirienne dans un environnement multinational. Le CEMA adjoint a invité les soldats à se conformer aux lois maliennes et aux règlements régissant les casques bleus. »

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (Minusma) va s'accroitre de 150 éléments supplémentaires. Ce renfort arrive à un moment où les attaques terroristes contre les forces internationales et maliennes battent leur plein. Cette compagnie de protection en provenance de la Côte d'Ivoire disposera cependant d'armement individuel, de blindés et de chars légers. Aussi, cette logistique a-t-elle été déjà convoyée par les autorités ivoiriennes sur le terrain. Cette deuxième participation ivoirienne à la mission onusienne au Mali dénote d'un retour du pays sur le plan international.

Départ volontaire de l’armée, un processus permanent selon Hamed Bakayoko

Départ volontaire de l’armée, un processus permanent selon Hamed Bakayoko

18:36

Le processus de départ volontaire de l’armée est permanent. Hamed Bakayoko, ministre ivoirien de […]

18:31
Crise anglophone, le SDF de John Fru Ndi sort de sa réserve

Crise anglophone, le SDF de John Fru Ndi sort de sa réserve

Au Cameroun, le Social Democratic Front (SDF) est sorti de sa réserve pour exprimer son […]

17:40
Le dialogue entre les partis politiques peut améliorer la civilisation politique humaine

Le dialogue entre les partis politiques peut améliorer la civilisation politique humaine

Le 30 novembre dernier, a eu lieu à Beijing le dialogue de haut niveau entre le Parti communiste […]

17:11
Michel Gbagbo présent à la veillée funèbre de la belle-mère d’Affi N’guessan

Michel Gbagbo présent à la veillée funèbre de la belle-mère d’Affi N’guessan

Michel Gbagbo, le fils de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, était présent mardi nuit à […]

16:51
Les enseignants de la CSET en grève pour réclamer l’augmentation des primes et  indemnités

Les enseignants de la CSET en grève pour réclamer l’augmentation des primes et indemnités

Les enseignants togolais, réunis au sein de la CSET, ont entamé mardi, une grève de trois jours […]

+