Côte d'Ivoire : Après 100 jours, Amadou Gon Coulibaly, un PM pas sûr de lui ?

Par Gary SLM
Publié le 04 mai 2017 à 16:36 | mis à jour le 04 mai 2017 à 16:36

Amadou Gon Coulibaly a fait le bilan de ses 100 premiers jours passés à la primature. Le hic, c'est que le nouveau Premier ministre ivoirien a préféré que son interview soit diffusé en différé. Cela l'a effectivement été à la télévision nationale avec une amputation de 30 minutes, selon la Lettre du Continent.

L'interview en différé de Gon Coulibaly qui passe mal

Gon Coulibaly était sur le plateau de la RTI pour faire le point sur ses 100 jours à la Primature. En effet, le nouveau chef du gouvernement ivoirien s'est prononcé sur les différentes actions menées par son équipe gouvernementale depuis qu'il a été nommé Premier ministre le 10 janvier dernier. L'émergence, la grève des fonctionnaires, la chute du prix du cacao sont autant de sujets abordés par le premier des ministres.

Accompagné pour la circonstance par l'ensemble des membres du gouvernement, le collaborateur d'Alassane Ouattara a évoqué plusieurs questions. Cependant, l'interview a été enregistrée dans l'après-midi du 26 avril avant d'être diffusée le lendemain après le journal télévisé (RTI). À en croire des sources bien introduites, Bakary Sanogo, chef de service de la communication de la Primature, aurait préalablement visionné l'entretien, l'a amputer d'une demi-heure avant de la faire diffuser officiellement sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI).

Mais le fait de ne pas s'adresser à la population ivoirienne en direct est mal perçu par certains observateurs. Pour eux, cela s'apparente à une volonté d'occulter certaines réalités du pays. Les supputations vont donc bon train depuis la sortie médiatisée du successeur de Daniel Kablan Duncan.



Articles les plus lus