RDC: la Justice sévit contre des détenus accusés de massacres

Par Gary SLM
Publié le 12 mai 2017 à 12:22 | mis à jour le 12 mai 2017 à 12:22

La Justice de la République Démocratique du Congo (RDC) vient de sévir contre des détenus accusés d'avoir perpétré des massacres dans la région de Béni, à l'Est de la RDC. Leurs peines vont du simple à la prison à perpétuité.

Des détenus accusés de massacres condamnés par la Justice en RDC

Des civils ont été massacrés il y a quelques années à Béni, dans l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC). On pouvait voir le lourd bilan en termes de perte de vies humaines donner 300 civils massacrés par ces rebelles tanzaniens.

La Justice de la RDC, pour vider les contentieux liés aux différents massacres qui ont eu lieu lors des crises militaro-politiques, a décidé d'organiser plusieurs procès en un même endroit. C'est dans ce cadre que pendant exactement 10 mois, des procès s'effectuent dans cette région de Béni, en RDC.

Les détenus accusés, au nombre de quatre dont des Congolais et un tanzanien, ont été reconnus coupables devant la Justice congolaise. Les 300 civils massacrés à Béni leur ont été attribués. Ils devront donc subir la prison à perpétuité à défaut de la peine de mort encore inexistante dans les textes de la RDC.

La Cour opérationnelle militaire du Nord-Kivu a entériné cette décision de la Justice, en précisant les griefs: "massacres de civils", "participation à un mouvement insurrectionnel" et "meurtre ".

Pour rappel, il importe de dire que la RDC a connu et continue de connaître de subtiles crises militaro-politiques dont des attaques de groupes rebelles ougandais au cours desquelles, ces 300 civils ont été massacrés.

Les coupables viennent de subir la rigueur de la loi.



Articles les plus lus