Côte d'Ivoire : Le PM Amadou Gon Coulibaly déjà en campagne pour 2020 ?

Alors que la mutinerie bat son plein à travers la Côte d'Ivoire, Amadou Gon Coulibaly offre d'importants dons au RDR. D'aucuns voient en ces dons une campagne anticipée pour la présidentielle de 2020 dont il serait un probable.

Amadou Gon Coulibaly cadeaute les militants du RDR

Les militants RDR de la région du Sud-Comoé sont actuellement aux anges. Et pour cause, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly les a couverts d'importants dons ce week-end. En effet, l'honorable Coulibaly Sériba, représentant le chef du gouvernement ivoirien, a fait don de 24 motos et casques, 24 ordinateurs, 16 bâches, 2000 chaises et la somme de 10 millions de FCFA, d'une valeur totale de 54 millions de FCFA, aux quatre sections du parti présidentiel de ladite région. Ainsi qu'il explique le bien-fondé de la générosité de son mandant : « Il s’agit d’une réponse à une forte sollicitation dans le cadre du pré-congrès. Ce qui montre qu’il a été sensible à vos cris de cœur. Ces cris ne sont rien d’autre que l’expression de la flamme militantisme. »

Puis, le député de Grand-Bassam ajoute : « Ces dons doivent permettre d’effectuer le travail du parti et tisser la toile républicaine pour les prochaines victoires. » Oui, bien entendu, les prochaines victoires évoquées par l'émissaire du Premier ministre sont les municipales et les régionales. Mais sans toutefois occulter la présidentielle de 2020 dont Amadou Gon Coulibaly serait un sérieux prétendant. De source bien introduite, le président Alassane Ouattara verrait en son homme de confiance, un digne successeur.

Les récipiendaires, qui semblent avoir bien perçu le message, ont réagi par la voix de Coulibaly Bakary, leur porte-parole : « Il s’agit d’un don de grande portée qui va permettre d’être le parti le plus fort du Sud-comoé. » Cependant, la remise de ces dons coïncide avec les revendications financières des soldats mutins à travers le pays. C'est à croire que la Côte d'Ivoire dispose de moyens financiers, et que les autorités refusent de satisfaire les mutins. Selon certains observateurs, le Premier ministre Gon Coulibaly a mal choisi le moment pour cadeauter ses partisans. Même s'il conviendrait de se mettre en pôle position en prélude aux échéances de 2020.