Cameroun- crise anglophone: Jean Marie Benoît Balla, l' évêque retrouvé mort

La crise anglophone qui fait rage au Cameroun, prend en ce moment des proportions très inquiétantes, surtout avec cet évêque Jean Marie Benoît Balla retrouvé mort ce mercredi 31 mai 2017, à Bafia, dans une région du centre camerounais, appelée Mbam-et-Inoubou.

Jean Marie Benoît Balla, l'évêque retrouvé assassiné

Le corps sans vie de l'évêque Jean Marie Benoît Balla, évêque du diocèse de Bafia, anime en ce moment au Cameroun, toute la presse écrite et audio-visuelle, tant les avis sont partagés sur la question du mystère qui entoure le décès du ministre du Clergé catholique.

Dans la localité de Mbam-et-Inoubou, au Centre du Cameroun, des autorités administratives du Cameroun, appuyées par des autorités judiciaires et des agents de la Police nationale ont assiégé les lieux du drame, si drame il y a eu, puisqu'il s'agit d'un repêchage de corps du fleuve Sanaga, au Cameroun, qui se trouvait être celui de l'évêque catholique.

Les avis, comme on l'a signifié plus haut, sont partagés. Pour avoir constaté que le véhicule de l'évêque était sur les rives d'où le drame s'est produit, certains ont conclu à la thèse du suicide. D'autres, pensent plutôt à un assassinat bien orchestré qui nécessite une enquête minutieuse.

La Police nationale camerounaise a bien entendu ouvert une enquête, et en effet, toutes les supputations sur la question vont dans le sens de ces deux orientations: suicide ou assassinat. On pourrait toutefois ouvrir un troisième champ de réflexion, vu que des prêtes ou des évêques, c'est selon, qui se disent illuminés, aiment parfois s'adonner à des rituels occultes comme venir au bord de l'eau pour recevoir qui -on ne saurait le dire à raison- des recommandations de puissance ou de pouvoir.

Le rituel pourrait avoir mal tourné et l'infortuné évêque aurait été noyé par l'invisible...