Cameroun/Primes impayées: le Président Paul Biya enferme arbitrairement des militaires

Le Président du Cameroun, Paul Biya, vient de faire enfermer arbitrairement des militaires qui, par une mobilisation, ont revendiqué leurs primes impayées jusque là par le Gouvernement Biya. Sans se soucier de leur requête, le Président Biya a ordonné leur arrestation immédiate.

Des militaires au Cameroun arbitrairement arrêtés par le Président Paul Biya

Depuis deux années consécutives, une trentaine de militaires n'avaient pas perçu leurs primes de mission. Ayant maintes fois rappelé cela à leur hiérarchie mais sans suite favorable, ces militaires se sont mobilisés pour réclamer leurs primes au Président Paul Biya. Sans aucune forme de procès, ce dernier a plutôt ordonné leur arrestation immédiate.

Tôt ce samedi dernier là, la trentaine de militaires a barricadé les routes principales de la localité où ils exercent, à savoir Zigué, dans le département du Logone-et-Chari. En bloquant ainsi la circulation, ils voulant simplement que leurs revendications remontent rapidement au Président Biya, afin qu'il leur soit reversé leurs primes « soldats internationaux » de la Commission du Bassin du Lac Tchad (Cblt), et leur relève immédiate au Secteur N°1 de la Force multinationale mixte (FMM) de la Commission du Bassin du Lac-Tchad.

Au lieu de cela, ordre a été donné par le Président de la République du Cameroun au Ministre délégué chargé à la Défense de faire arrêter manu militari la trentaine de militaires fâchés. Rappelons que leurs frères d'armes des opérations de maintien de la paix onusiennes ont déjà perçu leurs primes.

Taxés de « militaires indisciplinés », ils ont été convoyés par avion hier lundi 05 juin 2017 et emprisonnés immédiatement. Or, la prime qui devait justement leur revenir ne s'élève qu'à plus de 600000 fcfa par soldat, pour leur hargne contre le terrorisme.