Côte d'Ivoire : Alpha Blondy réclame la libération des prisonniers politiques

Par Gary SLM
Publié le 15 juin 2017 à 17:31 | mis à jour le 15 juin 2017 à 17:31

Alpha Blondy vient d'ajouter sa voix à celles de ceux qui appellent à une réconciliation nationale vraie. Aussi, le reggaeman ivoirien a-t-il appelé à la libération de tous les prisonniers politiques.

Alpha Blondy présente une Côte d'Ivoire « traumatisée »

Il est indéniable que la Côte d'Ivoire ne se porte véritablement pas bien. Le «traumatisme» résultant des multiples crises qui ont secoué la Côte d'Ivoire continue de fragiliser le climat social. C'est fort de ce triste constat qu'Alpha Blondy est monté au créneau pour interpeller la classe politique sur la nécessité d’œuvrer à un vivre-ensemble beaucoup plus harmonieux. Cela passe par un acte majeur. Ainsi qu'il en montre la voie : « Libérez Simone Gbagbo et tous les autres prisonniers politiques! » Il appelle également le président Alassane Ouattara à « retirer sa plainte contre MM. Gbagbo et Blé Goudé. Car à la CPI, c'est le procès de la Côte d'Ivoire, de la famille politique ivoirienne qui va mal. »

Cette recommandation est d'autant plus salutaire que d'autres voix se sont préalablement élevées pour demander la libération des prisonniers pro-Gbagbo. Il s'agit notamment du président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro qui a demandé au président de libérer ces prisonniers. Car pour lui, ces personnes n'ont plus rien à faire en prison. D'autant plus que plusieurs partisans de l'ancien président meurent en détention « dans des conditions qui n'honorent pas la Côte d'Ivoire ».

Alpha Blondy appelle par ailleurs à poser « un acte politique courageux » afin d'éviter que le « traumatisme » des Ivoiriens s'éternise. C'est pourquoi il demande au chef de l'Etat ivoirien de résoudre ce problème avant de passer la main à son successeur en 2020. Concernant cette alternance, Koné Seydou trouve qu'il est « indécent de se livrer à des querelles de succession. Surtout que celui à qui on veut succéder est vivant ». Voilà pourquoi il fait cette mise en garde sévère à ceux qui s'agitent pour le pouvoir : « Ça suffit vos querelles d'étudiants. Vous êtes appelés à gérer ce pays, et ce n'est pas en vous comportant en irresponsables que vous allez y arriver! » Avant de terminer par ce proverbe africain très expressif : « On ne confie pas un bœuf à celui qui n'a pas pu sauver un œuf. »



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Dj Arafat: Le medecin de la clinique explique tout sur sa mort