Côte d’Ivoire : La question d’ Alpha Blondy au pouvoir Ouattara

La star de la musique ivoirienne et africaine, Alpha Blondy est en une de l’actualité après son interview avec l’AFP. Le reggaeman ivoirien dénonce la prime payée par le pouvoir Ouattara aux mutins. Ces derniers ont récemment paralysé certaines villes de la Côte d’Ivoire, y compris le quartier du Plateau.

Alpha Blondy dénonce le versement de l'argent public aux mutins

Comme Tiken Jah Fakoly qui s’étonnait lui aussi du versement de primes à des soldats qui disaient avoir combattu pour la bonne cause, Alpha Blondy s’indigne du versement de plusieurs millions de FCFA par le gouvernement à ces mutins, ex-rebelles des Forces Nouvelles.

La star du reggae Alpha Blondy n'a pas fait dans la complaisance dans cette interview. Seydou Koné a posé la question suivante aux autorités ivoiriennes : “si on doit payer ceux qui ont fait la guerre, combien on va payer ceux qui sont morts?” Cette question mérite réponse dans cette Côte d’Ivoire d'après-guerre. Ce pays a vu plusieurs de ses fils innocents ensevelis dans des fausses communes dans les villes du nord ou encore de l’Ouest.

Au début, les mutins qui réclament aujourd’hui des millions de FCFA au gouvernement disaient combattre le régime de Laurent Gbagbo pour lutter contre l’exclusion et la xénophobie. La vérité de ces derniers mois a montré que ces nombreux soldats n’étaient en réalité intéressés que par la raison pécuniaire.

L’État ivoirien a du verser 12 millions FCFA à chacun de ces soldats estimé à soi-disant 8400. Seulement, plusieurs banques où l’argent avait été déposé ont retourné plusieurs milliards au trésor ivoirien. La raison, l’argent n’avait pas été retiré par une partie de ces soldats à qui il était destiné.

Pour Alpha Blondy qui réclament d’ailleurs la libération des prisonniers politiques, dont Laurent Gbagbo,Charles Blé Goudé et Simone Gbagbo, cette distribution du denier public à ces soldats est une mauvaise chose.