Côte d'Ivoire : Grève à Pétroci, les pétroliers durcissent le ton contre leur DG

Pétroci est actuellement en ébullition, et pour cause, les employés de cette entreprise pétrolière ont entamé une grève illimitée. Ces pétroliers sont par ailleurs très remontés contre leur hiérarchie qu'ils accusent de s'adonner à de la gabegie financière.

Grève illimitée à Pétroci, les pétroliers déchainés contre leur DG

La Société nationale des pétroles de Côte d’Ivoire (Pétroci) va mal. C'est le moins que l'on puisse dire, eu égard à la tension qui a cours actuellement entre la direction et les pétroliers. En effet, les employés de cette structure publique ont entamé un mouvement de grève. Ainsi que le confirme Ange-Didier Koutouan, leur porte-parole : « Nous sommes en grève jusqu’à ce que le gouvernement prenne ses responsabilités concernant la mauvaise gestion de Pétroci. » Justifiant cette « grève illimitée » par « des dépenses incongrues du directeur général, des voyages en jet privé et des contrats farfelus ». Ils réclament par ailleurs « un plan social » au cas où l'entreprise était privatisée.

Le DG Ibrahima Diaby qui est récusé par ses collaborateurs a été plusieurs fois cité dans des scandales financiers. Outre la création d'un site internet à coût de centaines de millions de FCFA, il s'est acheté un véhicule BMW Full Options d’une valeur de 78,9 millions de FCFA. Et pourtant, cette dépense en moyen de locomotion est plafonnée à 45 millions de FCFA pour les DG d'entreprises publiques. Alors qu'il a annulé plusieurs avantages sociaux des employés, il s'offrait des déplacements sans plafonnement des frais de mission. Toutes choses qui contribuent à soulever le courroux du Syndicat national des entreprises pétrolières de Côte d’Ivoire.

Notons que la production d'hydrocarbures ne cesse de s'accroitre au fil des ans, atteignant 45.000 barils/jour en juin 2016. À en croire Bruno Nabagné Koné, porte-parole du gouvernement, la Côte d'Ivoire ambitionne de produire 200.000 barils/jour d'ici à 2020.