Afrique: le Président Alpha Condé renvoie Emmanuel Macron à sa copie

Par Gary SLM
Publié le 14 juillet 2017 à 12:50 | mis à jour le 14 juillet 2017 à 12:50

Lors de la Conférence de presse du G20 à Hambourg, en Allemagne, le Président de la Guinée, Alpha Condé, a renvoyé Emmanuel Macron, le Président français, à sa copie, lui qui adoptait des théories pour justifier la pauvreté de l'Afrique. M. Alpha Condé lui a administré un droit de réponse intellectuellement curatif.

Emmanuel Macron renvoyé à sa copie par le Président Alpha Condé sur l'Afrique

Entre le Président guinéen Alpha Condé et son homologue français, Emmanuel Macron, s'est engagé un véritable débat concernant les arguments développés par le Président français au sujet de la pauvreté en Afrique.

Pour M. Emmanuel Macron, l'Afrique est sous-développée et pauvre au motif que sa démographie est très élevée. La fécondité des femmes africaines serait, selon lui, le catalyseur des misères que connaît l'Afrique:

"Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d'y dépenser des milliards d'euros, vous ne stabiliserez rien", a t-il déclaré, avant de poursuivre que "Le défi de l'Afrique (...) est civilisationnel".

Selon lui, " les problèmes de l'Afrique " se résument à ceci: " les Etats faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique qui est (...) l'un des défis essentiels de l'Afrique".

Devant de telles élucubrations, la réaction du Pt Alpha Condé (président en exercice de l'Union Africaine (UA), ne s'est pas faite attendre: « Quand vous parlez de démographie galopante, c'est du Malthusianisme, c'est contre l'Afrique. Aujourd'hui, les autres continents nous envient notre démographie, parce que ce sont des peuples vieillissants. Notre jeunesse est notre avantage. Donc, nous devons nous approprier notre propre langage en fonction de ce que nous voulons pour l'Afrique», a enseigné le Président guinéen au jeune Macron qui visiblement a beaucoup à apprendre.


Ces propos racistes, comme a conclu la presse anglo-saxone, sont aussi une fuite en avant de la France face à sa responsabilité dans la misère de l'Afrique.