RDC: Moïse Katumbi jugé ce matin à Lumbumbashi

Moïse Katumbi, l'opposant le plus coriace au pouvoir en République Démocratique du Congo (RDC), sera jugé ce mercredi 19 juillet 2017, par le Tribunal de grande instance de Lumbumbashi. Une affaire d'immobilier l'oppose à l'ex gouverneur du Katanga, Emmanuel Stoupis, il sera entendu sur les faits qui lui sont reprochés.

Procès à Lumbumbashi en RDC: Moïse Katumbi jugé ce matin

Moïse Katumbi, l'homme qui inquiète le pouvoir en place en République Démocratique du Congo (RDC), est cité dans une affaire d'immobilier qui l'oppose à M. Emmanuel Stoupis, ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga, qui l'accuse d'avoir fait du faux et usage de faux dans l'acquisition d'un immeuble.

Selon le plaignant, Emmanuel Stoupis, cet immeuble serait un héritage familial qui lui est échu, mais l'obstacle majeur auquel il est confronté est l'acquisition faite par M. Moïse Katumbi de ce bien. Des investigations ont révélé que les documents fournis par l'acquéreur étaient faux en réalité.

Dans le cas Moïse Katumbi, toutes les allégations émises ne visent qu'un seul but: l'écarter de la course au pouvoir. D'abord, il a été accusé d'avoir recruté des mercenaires contre le pouvoir en place en RDC, et d'avoir menacé la sécurité intérieure. En juin 2016, Moïse Katumbi avait été condamné à 3 ans de prison ferme pour ce délit dont il ne reconnaît pas les faits et clame son innocence.

Actuellement en exil, la situation judiciaire de Moïse Katumbi pourrait connaître une issue heureuse suite aux déclarations de la présidente du Tribunal de paix de Lumbumbashi, Chantal Ramazani Wazuri, qui a reconnu qu'elle avait prononcé le verdict de sa condamnation sous la menace.

La juge en question est à son tour en exil en France. Le pouvoir en RDC cherche à confirmer la peine de Moïse Katumbi en utilisant cette autre affaire de bien immobilier pour l'empêcher de se présenter aux prochaines élections présidentielles.