Cameroun: Boko Haram massacre huit (08) enfants

Par Gary SLM
Publié le 08 août 2017 à 15:33 | mis à jour le 08 août 2017 à 15:33

La secte islamique de Boko Haram s'est encore déchaînée au Cameroun dans la nuit du 05 au 06 août 2017 dernier en massacrant huit (08) enfants. Les supputations sur ce drame ont été relayées dans tous les sens par les autorités camerounaises locales et aussi Amnesty International.

Huit (08) enfants tués par Boko Haram

Boko Haram a attaqué la ville de Kolofata, précisément Ouro-Kessoum, dans la nuit du 05 au 06 août 2017 dernier. Huit (08) enfants ont été tués dans cette attaque perpétrée par ces combattants terroristes sans foi ni loi.

La liste des mômes a été dressé par le Maire de Kolofata et se présente comme suit: " Care Falta 10 ans, Tapita Rosa 11 ans, Asta 7 ans, Makodji Gabriel 13 ans, Marta Doumsahar 13 ans, Degzevai 10 ans, Esther Namada 10 ans, Mamma Yaro 13 ans ".

L'affaire a tellement choqué les Camerounais et le monde entier que les interprétations faites de ce drame par l'ONG Amnesty International n'ont pas rassuré encore moins apaisé les autorités de la ville et les populations éplorées.

Pour le Maire de Kolofata, Amnesty International joue à un jeu double. Cette ONG qui a pour prédilection la défense des droits de l'Homme, semble soutenir les actions de Boko Haram, sinon comment peut-elle produire un rapport contre le gouvernement du Cameroun à ce sujet?

Pour rappel, l'Armée camerounaise fait mordre en ce moment la poussière de toute part aux terroristes de Boko Haram. Les soldats camerounais ne sont pas loin d'en découdre pour de bon avec ces meurtriers islamistes. Est-ce pour se faire toujours des sous que l'ONG Amnesty International souffle le chaud et le froid comme on le lui reconnaît d'habitude?

Il ne faut pas rejeter cette hypothèse quand on sait que dans les pays en crise, Amnesty International a toujours pris cause et effet pour le plus offrant des belligérants...