Mali: l'ONU diligente une enquête à Kidal contre des groupes armés

L'Organisation des Nations Unies (ONU) vient de diligenter une enquête à Kidal, au Mali, contre des groupes armés, après avoir découvert des fosses communes dans cette région du Mali très agitée par le terrorisme.

Des groupes armés sévissent à Kidal, l'ONU demande une enquête

Après la découverte macabre de deux fosses communes à Kidal, l'ONU est montée au créneau pour demander qu'une enquête soit menée rapidement pour situer les responsabilités sur ces charniers dont les auteurs ne sont pas loin d'être les groupes armés Touaregs qui font la pluie et le beau temps au Nord du Mali.

La découverte de ces charniers localisés dans ces deux fosses communes a été faite par la Mission des Nations Unies au Mali (Minusma), le samedi dernier 05 août 2017. Le Directeur de la Division des droits de l'Homme de la Minusma a indiqué les choses en ces termes: « Nous avons pu établir l’existence de deux tombes individuelles, ainsi que de deux fosses communes. Mais nous ne connaissons pas, bien sûr, le nombre de corps dans ces deux fosses communes », a-t-il déclaré.

Pour les auteurs de ces massacres, les regards se tournent vers les groupes rebelles Touaregs qui ne respectent aucunement les Accords signés avec le Gouvernement légal du Mali, mais préfèrent poursuivre leurs attaques et autres attentats contre l'armée malienne et les soldats de la Minusma.

Des voix aussi s'élèvent pour pointer du doigt les affrontements très sanglants entre les Touaregs et le groupe armé Gatia au nord du Mali, à Kidal, conflit qui avait fait beaucoup de morts. Sûrement, les corps issus de ces affrontements ont dû être enterrés dans ces fosses communes.