CIV : Le soutien de Soro Kanigui et 7 autres députés à Guillaume Soro

Par Gary SLM
Publié le 16 août 2017 à 19:29 | mis à jour le 16 août 2017 à 19:29

Le message de pardon et de réconciliation de Guillaume Soro trouve actuellement un écho favorable auprès des députés. Soro Kanigui et sept autres députés viennent de marquer leur adhésion à l'appel du président de l'Assemblée nationale.

Soro Kanigui et des députés épousent les idées de Guillaume Soro

À la rentrée parlementaire du 3 avril dernier, Guillaume Soro avait appelé à la paix, au pardon et à la réconciliation. Ce message du président de l'Assemblée nationale fait son petit bonhomme de chemin, tant ses soutiens ne cessent de s'accroitre. Outre l'« Alliance du 3 avril » conduite par Alain Lobognon, d'autres députés viennent de s'ajouter à la liste. L'honorable Soro Kanigui, un autre proche du PAN a réussi à fédérer autour de lui 7 autres députés.

Aussi, en plus du président du national du Réseaux des Amis de la Côte d’Ivoire (RACI), par ailleurs député de Sirasso, les députés Yao Soumaïla de Tankessé, Gnangadjomon Koné de Dianra, Issiaka Soumahoro de Massala, Ouattara Kaweli de Ferké, Kando Soumahoro de Biankouman, Touré Alpha Yaya de Kolia et Sidibé Berry de Tienko se sont-ils tous inscrits dans la vision de pardon et de réconciliation prônée par Guillaume Kigbafori Soro. Cette huitaine de députés s'ajoute donc à la trentaine conduite par le député de Fresco.

Il est indéniable que la Côte d'Ivoire a véritablement soif de pardon et de réconciliation pour panser ses profondes déchirures. L'appel de l'ex-chef rebelle est d'autant plus opportun que son message traverse d'ores et déjà certaines barrières. Ses soutiens entendent également poser « une série d’actes forts » pour démontrer leur volonté à aller à la réconciliation.

Mais pour certains de ses détracteurs, Guillaume Soro ne chercherait qu'à ripoliner son image pour la présidentielle de 2020. A en croire ces derniers, en dépit de ses déclarations d'intention, Soro n'a jusque-là posé aucun acte qui parte dans le sens de la réconciliation nationale. D'aucuns vont plus loin en indiquant qu'il ne s'agit que d'une réconciliation des réseaux sociaux.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus