Le CHAN 2018 et la CAN 2019 en péril ? La CAF se prononce en septembre

L'organisation du CHAN 2018 et de la CAN 2019 respectivement au Kenya et au Cameroun est actuellement des plus problématiques. La CAF vient donc de se saisir du dossier et se prononcera le 23 septembre prochain lors du Comité exécutif.

La décision de la CAF très attendue sur le CHAN 2018 et la CAN 2019

Le Kenya et le Cameroun pourront-ils effectivement être prêts pour l'organisation du CHAN 2018 et de la CAN 2019 ? Cette interrogation est d'autant plus opportune que la tenue de ces deux compétitions majeures de l'Afrique reste quelque peu incertaine. Le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) se jouera en effet du 11 janvier au 2 février 2018 et la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en juin-juillet 2019 (date à déterminer). Cependant, les infrastructures devant accueillir ces compétitions dans les deux pays ci-dessus mentionnés sont loin d'être achevées.

Aussi, la Confédération africaine de football (CAF) a-t-elle décidé d'examiner le dossier de près pour donner la conduite à tenir. Des visites d’inspection des experts indépendants mandatés par l'instance du football africain séjourneront donc au Cameroun du 20 au 28 août pour évaluer les travaux. Mais bien avant le verdict de ces inspecteurs, Ahmad Ahmad, président de la CAF, s'est exprimé sur la question.

Lors de sa visite au Burkina Faso, le successeur d'Issa Hayatou affirmait que le Cameroun a accumulé un tel retard qu'il serait difficile pour ce pays d'organiser la CAN en l'état actuel des choses. Mais les Autorités camerounaises sont montées au créneau pour réaffirmer qu'elles pourront tenir les délais. D'aucuns avancent même que le nouveau président de la CAF voudrait régler ses comptes avec son prédécesseur camerounais.

Quant au Kenya, en plus du retard accumulé, la situation politique y est quelque peu explosive. Eu égard à toutes ces situations, la CAF donnera sa décision finale le 23 septembre prochain lors de sa réunion en Comité exécutif à Accra (Ghana). Au cas où cette instance décidait de délocaliser ces deux compétitions, le Maroc et l'Algérie sont à l'affut pour l'organisation. Et les signes annonciateurs de cet éventuel scénario sont légion.

Guinée : Alpha Condé accuse les pays européens !

Guinée : Alpha Condé accuse les pays européens !

02:35

Le président de la Guinée, M. Alpha Condé a pointé la responsabilité des pays européens dans […]

18:11
France : Macron a Ouaga avant le sommet UA-UE d'Abidjan

France : Macron a Ouaga avant le sommet UA-UE d'Abidjan

Le président français Emmanuel Macron sera en visite le mardi 28 novembre au Burkina Faso. À la […]

18:03
Apple, des soucis avec la dernière version de l’iPhone

Apple, des soucis avec la dernière version de l’iPhone

Décidément, Apple n’en finit plus avec ses soucis de logiciel. Les bugs liés à iOS 11, la […]

17:58
Koné Cheick Oumar réclame la démission de Sidy Diallo

Koné Cheick Oumar réclame la démission de Sidy Diallo

La non-qualification de la Côte d’Ivoire pour la Coupe du Monde 2018 continue de faire des […]

17:18
esclavage en Libye, artistes et sportifs ivoiriens se prononcent

esclavage en Libye, artistes et sportifs ivoiriens se prononcent

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrant des migrants subsahariens être vendus aux […]

+