Bénin/services fiscaux: le Gouvernement rançonne t-il l'opposant Sébastien Ajavon?

Par Gary SLM
Publié le 28 août 2017 à 14:25 | mis à jour le 28 août 2017 à 14:25

Le Gouvernement au Bénin cherche t-il à affaiblir financièrement l’opposant Sébastien Ajavon en le rançonnant par le truchement des services fiscaux à hauteur de 167 milliards de Fcfa réclamés au candidat le plus sérieux des futures présidentielles au Bénin ?

Des milliards réclamés à Sébastien Ajavon par le Gouvernement (les services fiscaux)

Le Gouvernement du Bénin ne démord pas dans sa traque contre l’opposant politique Sébastien Ajavon, surtout depuis que ce grand monsieur a décidé de briguer la prochaine présidentielle dans son pays. En ce moment même, sa société CAJAF COMON SA est sommée de verser aux services fiscaux 167 milliards de Fcfa d’impôts impayés.

Les entreprises de l’homme d’affaire Sébastien Ajavon sont passées au peigne fin pour certainement le rançonner jusqu’à épuisement financier, dans le seul but de l’écarter des futures présidentielles qui l’annoncent déjà favorable auprès des populations béninoises.

Le « Roi du poulet » comme on le chouchoute communément au Bénin, versera t-il cette colossale somme de 167 milliards de Fcfa au Gouvernement sous le couvert des contrôleurs des services fiscaux ? Bref, il est accusé par ces contrôleurs de n’avoir pas été en règle quant à l’aspect fiscal des ses affaires durant la longue période des années 2014, 2015 et 2016.

En tout état de cause, les Béninois acquis à la cause de plus influent homme d’affaires Sébastien Germain Ajavon, dénoncent là une manœuvre politicienne comme l’affaire du « complot des 18 kg de cocaïne » du régime Patrice Talon, très hostile à leur leader.

En effet, en octobre 2016 passé, l’on avait introduit environ 18 kg de cocaïne pure d'une valeur estimée à environ 9 milliards de francs CFA (près de 14 millions d'euros) dans un conteneur destiné à l'une de ses sociétés. Mais, ce complot savamment ourdi par ses adversaires politiques s’est éteint comme un feu de paille.


Rappelons que lors des présidentielles de 2016, l’opposant politique Ajavon faisait partie du trio dans le classement du vainqueur et des battus. En cela, il constitue une sérieuse menace pour le régime Talon, mais un véritable espoir pour le lendemain des Béninois.