Côte d'Ivoire : Présidentielle de 2020, l'appel de Guiriéoulou (FPI) au PDCI

Par Gary SLM
Publié le 30 août 2017 à 11:07 | mis à jour le 30 août 2017 à 11:07

En exil au Ghana, Émile Guiriéoulou annonce son retour pour très bientôt en Côte d'Ivoire. Mais en attendant ce scénario, l'ex-ministre de l'Intérieur de Laurent Gbagbo fait un appel de pied au PDCI. Avec en ligne de mire la présidentielle de 2020.

Guiriéoulou (FPI) lorgne le PDCI pour la présidentielle de 2020

L'heure a visiblement sonné pour plusieurs cadres du Front populaire ivoirien (FPI) de rentrer d'exil. Émile Guiriéoulou qui a dû fuir la Côte d'Ivoire en avril 2011, à l'instar d'autres camarades, donne actuellement quelques signaux. Aussi, l'ex-ministre ivoirien de l'Intérieur entend prendre son bâton de pèlerin et rentrer au bercail pour continuer la lutte politique. Ainsi qu'il l'annonce depuis son exil ghanéen : « Très bientôt, nous nous retrouverons en Côte d'Ivoire. »

Cependant, ce cadre de l'ex-parti au pouvoir n'entend pas rentrer au pays pour croiser les bras, mais plutôt pour repartir à la conquête du pouvoir d'État en compagnie d'autres camarades de lutte, dont Aboudrahamane Sangaré, qui ont d'ores et déjà indiqué leur ambition de prendre part à la présidentielle de 2020. À cet effet, il tente de mettre à nu les failles de l'actuel régime : « Ouattara a fermé la porte à la réconciliation. »

Toutefois, le président de la Coordination du FPI en exil voudrait voir son parti accéder à nouveau à la Magistrature suprême. Cela ne saurait tout de même se faire sans un jeu d'alliance. Voilà pourquoi il appelle le « PDCI-RDA à se racheter ». Car selon lui, c'est l'alliance entre le vieux parti et le RDR qui a permis à Alassane Ouattara d'accéder au pouvoir. Et pourtant, « il a rendu le pays ingouvernable ».

C'est donc à juste titre que M. Guiriéoulou voudrait voir une alliance PDCI-FPI pour la prochaine présidentielle. Cette main tendue sera-t-elle saisie par le parti d'Henri Konan Bédié ? Tous les scénarios sont possibles en politique, semblent se convaincre certains observateurs.