Chine - Guinée : Les grandes attentes d'Alpha Condé vis-à-vis des BRICS

À la veille de la réunion des dirigeants des BRICS à Xiamen, Alpha Condé a accordé un entretien au Quotidien du Peuple. Selon le Président guinéen, le mécanisme des pays des BRICS est une plateforme très importante pour la coopération Sud-Sud.

Alpha Condé séduit par le modèle de coopération des BRICS

Le président Alpha Condé ne cache nullement son admiration vis-à-vis du modèle de coopération « BRICS ». Aussi, le chef de l'État guinéen a-t-il indiqué : « Les pays des BRICS et nous avons le même fonds de développement. Les pays émergents et les pays en développement peuvent apprendre du développement des pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). Et nous attendons avec impatience les plans spécifiques de financement et autres que les pays des BRICS peuvent fournir aux pays en développement. C'est une attente particulière que nous avons envers la réunion de Xiamen. Renforcer la coopération Sud-Sud, en particulier avec la Chine, est d'une importance primordiale. »

Le Président Condé a, par ailleurs, rappelé qu'en novembre de l'année dernière, lors de sa visite en Chine, le Président Xi Jinping a décidé de hisser les relations bilatérales au niveau de partenariat stratégique global. Les deux pays ont signé des accords de coopération dans les domaines des finances, des infrastructures et de l'exploitation minière. Les relations entre les deux pays sont stables et dynamiques, et les peuples guinéen et chinois ont grandement bénéficié de leur coopération.

M. Condé a également souligné que la Guinée voulait coopérer davantage avec la Chine. Car, ce géant asiatique fournit des financements pour la centrale hydroélectrique de Kaléta, le port de Conakry et la construction d'autoroutes en Guinée. Les deux pays ont des relations de coopération particulièrement étroites dans les domaines de la culture, des soins de santé et de l'éducation. « La Chine a une longue histoire et une culture ancienne, les jeunes de Guinée doivent apprendre le chinois, et les Chinois peuvent également venir en Guinée pour comprendre la culture de ce pays, cet échange est mutuel », a-t-il déclaré

L'espoir d'Alpha Condé pour le sommet des BRICS

Le Président Condé a aussi exprimé son espoir que la réunion de Xiamen puisse inciter les pays des BRICS à soutenir davantage les infrastructures, les soins de santé et l'agriculture en Afrique. « Le programme sino-africain des 10 Grandes coopérations concorde parfaitement avec les choses que l'Afrique veut faire. » Selon le Président guinéen, le programme sino-africain des 10 Grandes coopérations comprend de nombreux aspects, suffisamment pour changer l'Afrique. Il a déclaré qu'en tant que président de la présidence tournante de l'Union africaine, il était très reconnaissant à la Chine pour son rôle positif dans la promotion de l'Accord de Paris sur le climat.

La position de la Chine sur le changement climatique est compatible avec celle de l'Afrique en ce domaine. L'Empire du Milieu a toujours soutenu et aidé le développement des énergies renouvelables en Afrique. Le Président Condé a par ailleurs dit espérer que la Chine continuera à soutenir le développement de l'Afrique et à améliorer le niveau technologique des énergies renouvelables en Afrique.

M. Condé a enfin souligné que la coopération sino-africaine se fait pour l'essentiel sur la base de l'avantage mutuel et du gagnant-gagnant. La coopération entre les deux parties est bénéfique. Et, tant les peuples chinois qu'africains en ont effectivement profité. Les cinq principes de respect mutuel de la souveraineté et de l'intégrité territoriale, de non-agression mutuelle, de non-ingérence dans les affaires intérieures, d'égalité et de bénéfice mutuel de chacun et de coexistence pacifique sont la pierre angulaire de la politique étrangère de la Chine. C'est aussi la base de la coopération sino-africaine, qui est conforme aux attentes que les Africains ont envers l'avenir.