Côte d'Ivoire : Téhé Marc, garde de Sangaré, kidnappé par un escadron de la mort ?

Par Gary SLM
Publié le 07 septembre 2017 à 15:28 | mis à jour le 07 septembre 2017 à 15:28

Aboudrahamane Sangaré serait-il actuellement dans l'oeil du cyclone ? Tout porterait à le croire après l'enlèvement de son garde du corps Téhé Marc, ce mercredi, par des hommes encagoulés. Serait-ce l'oeuvre d'un escadron de la mort ?

Le garde du corps de Sangaré Téhé Marc enlevé, l'escadron de la mort de retour ?

Y'a-t-il actuellement des raisons valables pour Aboudrahamane Sangaré de craindre pour sa sécurité ? Cette interrogation est d'autant plus opportune que sa garde rapprochée semble être sous le coup d'une menace. Téhé Marc, garde du corps du leader des « Gbagbo ou rien », vient en effet, d'être enlevé à son domicile à Yopougon-Niangon par des hommes armés encagoulés, alors qu'il rentrait du service.

L'infortuné a par ailleurs été bastonné avant d'être conduit à une destination inconnue. Ses proches restés sans nouvelles de lui et craignant pour leur propre sécurité ont dû se réfugier chez des parents. S'agirait-il d'un escadron de la mort ? Telle est la préoccupation majeure de certains individus, témoins de la scène d'enlèvement. Celui-ci ne serait ni à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA) ainsi qu'à la Direction de la surveillance du territoire (DST) où des recherches ont été effectuées.

L'atmosphère d'insécurité devient de plus en plus chaotique à Abidjan et même sur l'ensemble du territoire national. Les multiples attaques des postes de police et de gendarmerie, les évasions de prisons, le phénomène des microbes, et ce rapt d'un membre de la garde rapprochée d'un opposant sont symptomatiques de l'indice inquiétant de l'insécurité.

Il incombe donc aux Autorités sécuritaires de garantir la sécurité des personnes et des biens pour une Côte d'Ivoire où il fera véritablement bon vivre. Car la psychose ne cesse de monter chez les Ivoiriens qui redoutent de tomber dans les travers du passé.