Sénégal: l'activiste Kémi Séba indésirable à Dakar ramené en France

Par Gary SLM
Publié le 07 septembre 2017 à 17:24 | mis à jour le 07 septembre 2017 à 17:24

L’activiste Kémi Séba a regagné la France par le fait des autorités sénégalaises qui le trouvent indésirable à Dakar, au Sénégal. Le Parquet de Dakar a jugé bon de lui permettre de poursuivre son combat sur les bords de la Seine, en France ou s'il le veut devant l'Elysée.

L'activiste Kémi Séba, comme à Dakar, tiendra t-il la France sous son briquet?

Stellio Capochichi comme il est nommé à l'état civil, le français d’origine béninoise, activiste panafricaniste à volonté, Kémi Séba a été expulsé hier mercredi 06 septembre 2017, du Sénégal pour « menace grave à l’ordre public ».

Une fois sur le sol parisien, l'homme qui a osé brûler un billet de 5000f cfa en ces temps fâcheux de vaches maigres, pense que ce rapatriement n'est qu'une autre étape de son combat politique contre le Franc CFA. Ce jeudi 07 septembre 2017, il a déclaré devant la presse venue l'interroger à son arrivée à Paris ceci: «Jamais noyé, juste en apnée».

Pour ce jeune combattant des libertés noires, le Franc CFA doit voler en éclats et disparaître afin que les pays africains retrouvent leur lustre d'antan. Le développement de l'Afrique doit partir de la libération même du continent de toutes ces données résiduelles qui indignent davantage les populations sous-développées.

Tel est le sens que Kémi Séba tentait de donner à son acte qui a outré la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Bceao), au point de le faire arrêter et le conduire devant le Procureur de la République sénégalaise.


Le Président de l’Ong «Urgences Panafricanistes» a été dans un premier temps relaxé, ensuite, rappeler devant le Parquet de Dakar, et enfin, rapatrié d'où il était venu, à savoir la France. Il est l’auteur de « Supra Négritude ».




Articles les plus lus