Côte d'Ivoire : Alternance 2020, le PDCI fonde ses espoirs sur Dagri Diabaté

Par Gary SLM
Publié le 12 septembre 2017 à 10:54 | mis à jour le 12 septembre 2017 à 10:54

Les membres du PDCI tiennent vaille que vaille à une alternance au sein du RHDP en leur faveur en 2020. Niamien N'Goran, vice-président du parti de Bédié félicite donc la nomination de Mme Dagri Diabaté à la tête du RDR. Espérant toutefois qu'elle fera avancer la coalition au pouvoir.

Le PDCI au pouvoir en 2020 grâce à Dagri Diabaté ?

Au l'issue du 3e Congrès ordinaire du RDR, Mme Henriette Dagri Diabaté a été désignée présidente du parti au pouvoir. À la surprise générale d'ailleurs. N'empêche que le PDCI voit en cette nomination, une belle opportunité pour renforcer la coalition RHDP au pouvoir. Aussi, M. Niamien N'Goran exprime-t-il son satisfécit quant au renouvèlement des instances du RDR. Ainsi qu'il l'a déclaré : « Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) se félicite du bon déroulement du congrès du Rassemblement des républicains (RDR) qui a porté à sa tête Mme Diabaté, une personnalité d'envergure. »

Poursuivant, le vice-président du PDCI ajoute : « C'est une bonne chose qu'elle dirige ce parti, car elle va faire avancer le RDR et renforcer notre groupement politique. » Bien entendu, le RHDP a besoin d'être renforcé, d'autant plus que cette coalition bat actuellement de l'aile. La succession d'Alassane Ouattara à la présidentielle de 2020 semble avoir mis le feu aux poudres. Chaque parti de la coalition tenant à présenter son propre candidat.

Et pourtant, le parti d'Henri Konan Bédié entend se prévaloir de l'appel de Daoukro pour présenter un militant actif du PDCI en qualité de candidat du RHDP. Ambition que ne semble nullement partager l'aile dure du RDR qui opterait pour Amadou Gon Coulibaly. Cette dichotomie entre les deux maillons essentiels du RHDP provoque d'ores et déjà des frictions de part et d'autre.

L'ex-inspecteur général d'État espère toutefois que la nouvelle présidente du parti présidentiel ramènera ses "irréductibles" à la raison. Car pour lui, « l'alternance politique en 2020 qui doit ramener le PDCI au pouvoir d'État », de même que l'ex-président Bédié a lancé un appel le 17 septembre 2014, depuis son village natal, pour soutenir la réélection du président Alassane Ouattara en 2015.


Mais le RDR acceptera-t-il de faire la passe au PDCI ?