Côte d'Ivoire : Le marché d'Abobo part en fumée, le ciel de la commune s'assombrit

Par Gary SLM
Publié le 20 September 2017 à 10:29 | mis à jour le 20 September 2017 à 10:29

Les commerçants de la commune d'Abobo sont sous le choc. Un incendie vient de ravager le marché d'Abobo dans la nuit du dimanche 17 septembre au lundi 18 septembre, sous le regard presqu'impuissant des populations.

Un incendie ravage le marché d'Abobo

Il était 20 heures hier soir, quand un incendie s'est déclenché sur le grand marché d'Abobo. Face à la progression rapide du feu, quelques habitants tentèrent, en effet, de stopper les flammes. Mais rien n'y fît. À l'arrivée des pompiers, c'était un véritable brasier qu'il a été donné de constaté. Aussi, pour les combattants du feu présents sur les lieux une heure après le déclenchement de l'incendie, la difficulté a été de circonscrire le feu.

Le commandant Serge Vitale Oualaye, chef des opérations du Groupement des sapeurs pompiers militaires (GSPM), explique par ailleurs leurs intervention : « Nous avons été alertés aux environs de 20h53. Nos premiers engins se sont présentés sur les lieux aux environs de 21h03. Le souci que nous avons rencontré, c'est l'approvisionnement en eau, avec un débit qui n'est pas assez important: la bouche d'incendie ne fonctionnait pas correctement ! » Une défaillance qui a sollicité l'appui de deux camions d’incendie français dépêchés par le 43e Bima.

« J’ai tout perdu. Il ne reste plus rien dans ma boutique de produits alimentaires et domestiques », s’écriait un commerçant tout en larmes.

Des moyens de sécurité inexistants

À l'instar de tous les marchés ivoiriens, celui d'Abobo n'échappe à la règle. Il faut dire que ces marchés sont construits souvent sans grand souci de normes sécuritaires. Les normes de constructions ne sont pas respectées. Constructions anarchiques, fils électriques non protégés, feu de bois et parfois vente d'hydrocarbures non règlementés à proximité. Ils sont tous exposés à des incendies.

En un an, c'est la troisième fois que cet espace commercial d'Abobo part en feu. Des installations et des branchements électriques arnachiques sont le lot de ces marchés qui partent en flammes à la moindre étincelle. Les commerçants d'Abobo ont tout perdu. La cause de cet autre incendie reste pour l'instant inconnue, mais certains évoquent d'ores et déjà un court-circuit. Et comme le malheur des uns faisant le bonheur des autres, « des jeunes armés de gourdins et de machettes ont fracassé les portes des magasins et piller les marchandises », affirme un témoin. Alors que le feu continuait de progresser dans le marché.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus