Côte d'Ivoire : Le cacao ivoirien en danger, selon le PM Gon Coulibaly

Par Gary SLM
Publié le 22 septembre 2017 à 17:28 | mis à jour le 22 septembre 2017 à 17:28

La sortie du Royaume uni de l'Union européenne pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur l'économie ivoirienne. D'autant plus que la perte de la valeur de la Livre sterling (monnaie anglaise) pourrait avoir des incidences sur l'exportation du cacao. C'est l'annonce faite par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, par ailleurs ministre de l'Économie et des Finances.

Gon Coulibaly craint une chute des cours du cacao

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a tiré la sonnette d'alarme concernant l'économie ivoirienne. Car, la sortie du Royaume uni de l'Union européenne pourrait avoir des conséquences préjudiciables sur les finances publiques de la Côte d’Ivoire. Le chef du gouvernement ivoirien craint, en effet, que la Livre sterling ne perde de sa valeur une fois sortie de l'UE. Ce qui serait un coup dur pour l'économie ivoirienne, dépendante en grande partie de l'exportation du cacao qui se négocie en en monnaie anglaise sur le marché mondial. « Le prix du cacao est fixé en livre sterling et le franc CFA est lié à l’euro. Alors, si la Livre sterling perd de la valeur, c’est une perte pour nous », explique-t-il.

La Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao, avec 40% des exportations, produit environ deux-millions de tonnes par an. Malheureusement ces exportations ont diminué de 35%. Ce qui a conduit le pays à un déficit budgétaire de 4,5% à la fin de l’année 2016 et le premier trimestre de cette année. Un déficit qui s'est accentué en raison du soutien du gouvernement apporté aux producteurs en vue de rehausser le prix du cacao sur le marché national, a soutenu M. Gon coulibaly.

Cette nouvelle menace liée au brexit pourrait accentuer la crise dans la filière cacao. Les producteurs ivoiriens ont donc le coeur qui bat la chamade, eux qui souffrent déjà de la dépréciation, voire de la mévente de leurs produits. Notons que le prix du kilogramme de cacao bord champ est passé de 1100 FCFA à 700 FCFA. Ce qui n'a pas manqué d'accroître leur mécontentement. Avec ces nouvelles déclarations, la prochaine campagne prévue pour octobre pourrait être encore plus mouvementée.



Articles les plus lus
03