Côte d'Ivoire - CPI : Rumeurs de limogeage de Kassaraté, pression sur Mangou ?

Par Gary SLM
Publié le 23 septembre 2017 à 12:25 | mis à jour le 23 septembre 2017 à 12:25

Philippe Mangou sera à la barre de la CPI, dès ce lundi, pour faire sa déposition dans le procès Gbagbo. Cependant, l'on apprend le limogeage du général Edouard Kassaraté de son poste d'ambassadeur de Côte d'Ivoire au Sénégal. Est-ce une manœuvre pour Abidjan de mettre la pression sur l'ambassadeur de Côte d'Ivoire au Gabon ?

CPI, Mangou et Kassaraté, même destin ?

Les généraux de Corps d'armée Philippe Mangou et Edouard Kassaraté étaient les haut-gradés de l'armée ivoirienne sous Laurent Gbagbo. Pour ce faire, ils ont pris une part active à la crise postélectorale. Mais, à la chute du chef de file des réfondateurs, ils sont allés prêter allégeance au nouveau président Alassane Ouattara depuis son retranchement du Golf Hôtel. Ils ont alors été nommés dans la foulée ambassadeurs, l'un à Libreville et l'autre à Dakar. Ils ont par ailleurs été appelés à la CPI pour être des témoins à charge contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé.

Aussi, à l'instar d'autres haut-gradés de l'armée, l'ex-Commandant Supérieur de la gendarmerie nationale s'est présenté à La Haye pour témoigner. Mais contre toute attente, son témoignage n'a pas été aussi accablant pour l'ex-président comme l'espéraient les Autorités d'Abidjan. Par conséquent, il vient d'être rappelé par le chef de l'Etat ivoirien de son poste d'ambassadeur depuis début septembre. La raison officielle de ce limogeage n'a pour l'instant pas été évoquée, mais d'aucuns le lient d'ores et déjà à sa déposition en faveur de l'ex-président Gbagbo.


Ironie du sort ou hasard du calendrier ? Quoi qu'il en soit, ce limogeage intervient alors que le passage de Philippe Mangou a été annoncé à la CPI. Ce timing serait-il choisi pour faire pression davantage sur l'ex-chef d'état-major pour enfoncer l'ex-président ivoirien ? Que dira le général Mangou à la barre, d'autant plus qu'il a été un acteur majeur de la crise ivoirienne ? Plaidera-t-il contre celui qu'il appelle communément son "bienfaiteur", celui qui lui a fait gravir très rapidement les échelons militaires ? L'intéressé indique cependant qu'il dira la vérité, toute la vérité et rien que la vérité. Et il dispose de trois semaines pour faire sa déposition.