Sénégal : Abdoulaye Wade dit non au dialogue national de Macky Sall

Par Gary SLM
Publié le 27 septembre 2017 à 14:43 | mis à jour le 27 septembre 2017 à 14:43

L'ex-président de la République Abdoulaye Wade a fait savoir qu'il ne prendrait pas part au dialogue national proposé par le président Macky Sall. Annonce faite par le Sopi lui-même au siège de son parti, le Parti démocratique sénégalais (PDS).

Abdoulaye Wade toujours opposé au dialogue de Macky Sall

À l'issue des récentes élections législatives, la coalition Wattu Senegaal conduite par Abdoulaye Wade est arrivée deuxième. Cette position permet à l'ex-président sénégalais d'être encore un poids lourd de la politique sénégalaise. Aussi, le nonagénaire est décidé à arborer à nouveau sa tunique de figure de l'opposition et à jouer pleinement ce rôle. Lors d'une réunion du comité directeur du PDS tenu ce mardi au siège dudit parti, l'ex-président de la République a dit non à l'appel de Macky Sall.

Il avait, en effet, été invité par son successeur à participer au dialogue national. Mais, il lui a opposé une fin de non-recevoir, estimant qu'il n'y a pas une réelle volonté de la part du pouvoir d'aller au dialogue. Il a par ailleurs déclaré : « S’agissant de ce que Macky Sall appelle le dialogue, le comité directeur note qu’il n’est pas dans l’attitude d’un homme qui veut dialoguer. »

Âgé de 91 ans, le Sopi n'a cependant rien perdu de sa fougue. Pendant 40 minutes, il s'est montré intransigeant, dénonçant d'éventuelles fraudes au cours des dernières législatives. Il a également regretté que cela n'ait pas conduit à des réformes pour une meilleure organisation de la présidentielle de 2019. Fermant donc la porte à toute idée de dialogue pour « ne pas cautionner la duperie de Macky Sall » selon ses propres termes.


Abdoulaye Wade a en outre déclaré : « Il est en présence d’une série de problèmes qu’il pourrait résoudre aussi rapidement qu’il les a créés, mais qu’il n’aborde même pas, espérant faire passer le produit de sa turpitude au compte des profits et des pertes de l’élection. Macky Sall veut tromper l’opinion». Avec cette dernière sortie, le climat entre les deux hommes n'est pas sur le point de s'apaiser. Certains observateurs indiquent par ailleurs qu'Abdoulaye Wade est descendu dans l'arène pour ouvrir la voie de la présidence à son fils Karim Wade.