Côte d'Ivoire : Témoin au procès Gbagbo, Sam l'Africain se meurt à la MACA

Par Gary SLM
Publié le 02 octobre 2017 à 17:52 | mis à jour le 02 octobre 2017 à 17:52

Sam l'Africain n'est véritablement pas au mieux de sa forme à la MACA, son lieu de détention. Victime d'une attaque cardiaque, ce week-end, le témoin au procès Gbagbo ne se porte toujours pas bien.

Sam l'Africain, témoin au procès Gbagbo, est très malade

Va-t-on laisser mourir Jichi Sam Mohamed dit Sam l’Africain à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA) ? Cette question est d'autant plus opportune que ce dernier a été victime d'un malaise cardiaque dans sa cellule carcérale. Il a cependant été conduit par l'Administration pénitentiaire au Centre hospitalier universitaire (CHU) pour y recevoir des soins. Son état s'est certes stabilisé, mais la santé du président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la patrie (NACIP) reste quelque peu inquiétante. Car, il souffrirait encore de maux d'yeux et de douleurs aux pieds.

Notons que l'homme d’affaires ivoiro-libanais a été écroué après avoir tenu des propos sur le président Alassane Ouattara. Lors d'un meeting à Yopougon, l'ex-membre de la majorité présidentielle sous Laurent Gbagbo indiquait : « Si je suis Libanais, c'est que Ouattara est Burkinabé... » Il a par ailleurs vu sa peine s'accroitre de 18 mois supplémentaires dans une autre affaire de « tentatives d’escroquerie ».

Sam l'Africain a déjà passé six mois derrière les barreaux. Ses proches s'inquiètent cependant de sa situation, car sa santé ne fait que se dégrader au fil des jours. Aussi, ces derniers redoutent-ils que l'opposant connaisse le même sort que l'ex-gendarme Assi Jean Kouatchi, Bonfils Todé et bien d'autres pro-Gbagbo qui sont morts en détention.


Notons que lors de sa déposition à la CPI, Sam l'Africain s'était totalement ligué contre le procureur en défendant Laurent Gbagbo, alors qu'il était un témoin à charge. D'aucuns ont donc rapproché son arrestation à son témoignage de lLa Haye. Les Autorités ivoiriennes se défendent toutefois de toute interprétation tendancieuse de ce procès.