Togo : Opposition, bras de fer entre Jean-Pierre Fabre et Tikpi Atchadam

Par Gary SLM
Publié le 10 octobre 2017 à 15:46 | mis à jour le 10 octobre 2017 à 15:46

C'est à un véritable dialogue de sourds que l'on assiste actuellement au sein de la coalition de l'opposition. Jean-Pierre Fabre a opté pour un dialogue avec le pouvoir. Mais la ligne radicale conduite par Tikpi Atchadam refuse tout compromis et compte maintenir les manifestations de rues pour faire plier le pouvoir.

Jean-Pierre et Tikpi Atchadam ne regardent plus dans la même direction

Au Togo, la coalition de l'opposition est presque dans l'impasse. Les leaders Jean-Pierre Fabre et Tikpi Atchadam ne parlent plus le même langage. Car, la stratégie pour faire plier le régime de Faure Gnassingbé semble les diviser. Les marches du 4 et 5 octobre n'ont pas connu les mêmes affluences que les précédentes. Devant cet essoufflement, certains opposants, dont jean-Pierre Fabre, préconisent le dialogue avec le pouvoir, dénonçant par ailleurs l'inefficacité des marches à répétition. Par conséquent, ils disent ne plus participer aux prochaines manifestations de rues. « Si nous voulons obtenir du changement, il faut accepter un dialogue sous l’égide de la communauté internationale », arguent-ils.

Cependant, la branche radicale de l'opposition conduite par Tikpi Atchadam entend maintenir la pression. De par ces manifestations de rues, M. Atchadam est devenue une figure emblématique de l'opposition. Position que semble également viser M. Fabre qui tente maintenant de rééquilibrer les forces au sein de l'opposition togolaise. Le calcul politique du camp Fabre, c'est de revenir au-devant de la scène politique en se positionnant comme l'interlocuteur privilégié du pouvoir. Ce nouvel épisode de leadership au sein de la coalition de l'opposition va assurément faire l'affaire du président Faure Gnassingbé qui appelait jusque-là à un compromis entre les acteurs politique congolais.



Articles les plus lus