Burkina Faso : Pas de liberté provisoire pour Gilbert Diendéré

Par Gary SLM
Publié le 20 octobre 2017 à 12:32 | mis à jour le 20 octobre 2017 à 12:32

Après la fin de son mandat de dépôt le 6 octobre, le général Gilbert Diendéré pensait à une possible liberté provisoire avant la confirmation ou non des charges qui pèsent contre lui. Malheureusement le général putschiste, la demande de son avocat vient d'être rejetée par le procureur, comme nous l'avons appris ce vendredi 20 octobre.

Gilbert Diendéré restera derrière les barreaux

Le tribunal militaire de Ouagadougou vient de dire non à la demande de mise en liberté provisoire du général Gilbert Diendéré. Motif évoqué par le procureur, la libération de l'ex-patron de l'ex-Régiment de Sécurité présidentiel (RSP) pourrait porter atteinte à l'ordre public. Une justification que ne partage cependant pas maître Barterlé Mathieu Somé, l'avocat de Diendéré. Pour lui, la décision du procureur est injuste, et il promet de conduire l'affaire en cassation.

« Le procureur militaire en prenant ses réquisitions n’a pas contesté les faits, les faits très graves que nous avons étalés devant le juge, devant la chambre de contrôle. Il s’est plutôt étalé sur le fait que la libération du général Diendéré allait porter atteinte à l’ordre public et que, de ce point de vue là, il s’opposait à la mise en liberté. À cela, nous lui avons rétorqué pour savoir si légalement la détention se justifie. Non », a expliqué l'avocat du Diendéré.

Selon maître Barterlé Mathieu, c'est l'opinion publique qui a influencé la décision du procureur militaire et l'a conduit à s'opposer à la mise en liberté provisoire de son client. S'appuyant sur la récente liberté provisoire accordée au général Djibrill Bassolé, lui aussi poursuivit dans la même affaire que Diendéré, l'avocat a précisé qu'en dépit des protestations, aucun incident n'a eu lieu dans le pays. De ce fait, l'argument évoqué par le procureur n'était pas valable.

Rappelons que le général Gilbert Diendéré est accusé d'atteinte à la sûreté de l’État et de trahison dans le cadre du coup d'État manqué de septembre 2015



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus