Côte d’Ivoire: Les pros- Soro Affoussiata Bamba, Touré et Sekongo surveillés par la DST

Par Gary SLM
Publié le 22 octobre 2017 à 09:20 | mis à jour le 22 octobre 2017 à 09:20

Les proches du président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, M. Guillaume Soro, sont mis sous surveillance par la DST. Selon l’agence de presse ivoirienne ALERTE INFO, ce sont Affoussiata Bamba, Moussa Touré et Félicien Sekongo qui seraient sous la surveillance de la Direction de la Sécurité Territoriale.

Les amis de Guillaume Soro surveillés par la DST

L’ancienne ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, porte-parole de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), avait pris position pour Soul to Soul après son arrestation. Ce dernier séjourne à la Maca dans le cadre de l’affaire de la découverte d’un arsenal de guerre à son domicile de Bouaké.

Elle avait posté sur son compte Facebook : « En ce jour, je voudrais réaffirmer à mon cher et vaillant frère KONÉ KAMARATÉ SOULEYMANE mon soutien indéfectible. SOUL to SOUL, hier, le peuple fut témoin de ta vie de prison pour l'accession du Président ADO au pouvoir; aujourd'hui, le même peuple est témoin de ton incarcération par ce pouvoir. Retiens que ta soeur ne te lâchera jamais. Sois serein et tiens bon, le combat pour la justice a commencé, la lutte pour la vérité aboutira ! »

Depuis cette prise de position, le pouvoir d’Abidjan se méfierait d’elle et plusieurs de ses camarades. Cette surveillance des faits et gestes de la porte-parole de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) aurait été décidée à la veille du retour de Soro Guillaume en Côte d’Ivoire après neuf semaines de "vacances parlementaires".

Le retour de Soro Guillaume attendu ce dimanche

Comme Mme Affoussiata Bamba-Lamine, Moussa Touré, chef du service communication de M. Soro et le porte-parole d’une amicale regroupant des anciens responsables de l’ex-FN, Félicien Sekongo, seraient les autres proches du PAN placés sous surveillance.


M.Touré a fait savoir que le président Guillaume Soro regagnerait Abidjan ce dimanche après "deux séances de travail" à Paris.

Moussa Touré, directeur de la communication de Guillaume Soro, a été interpellé, puis relâché à son retour de Russie, selonAlain Lobognon. Selon d'autres sources, il aurait « interdiction de sortie du territoire ». Son passeport lui avait également été retiré par les autorités policières ivoiriennes avant de le lui restituer.