Liberia : Présidentielle, Charles Brumskine veut la reprise du scrutin

Arrivé en troisième position lors du premier tour de la présidentielle du 10 octobre avec 10% des voix, le candidat du parti de la Liberté, Me Charles Brumskine demande à la commission électorale d'invalider le scrutin.

Charles Brumskine pour une reprise de l'élection présidentielle

Charles Brumskine a porté plainte, ce lundi 23 octobre, aux fins d'annuler le premier tour de la présidentielle au Liberia. Affirmant que ce scrutin a été émaillé de « fraudes et de grossières irrégularités », il demande à la commission électorale de procéder à l'annulation de celui-ci. Il justifie par ailleurs cette demande par le fait que, certains bulletins de vote ont été pré-remplis.

Alors que les deux candidats qualifiés pour le second tour, George Weah, et Joseph Boakai, s'activent pour le rendez-vous du 7 novembre, la déclaration de Brumskine pourrait faire réfléchir plus d'un. Des accusations qui contrastent cependant avec les affirmations des observateurs internationaux, notamment ceux du Centre Carter et de l’Institut national démocratique qui avaient soutenu que le scrutin s’était bien déroulé.

La question est maintenant de savoir ce que fera la commission électorale. Annulera-t-elle le scrutin pour fraude ? Rien n'est si sûr. Il faudra toutefois attendre pour voir. L'exemple kényan hante d'ores et déjà les esprits du côté de Monrovia où une invalidation remettrait en selle les 20 candidats et renverrait plus de 2 millions d'électeurs dans les urnes. Aucune réaction n'a pour l'instant été observée chez les autres candidats.