Afrique : La monnaie unique de la CEDEAO, pas avant 2020 selon De Souza

Des chefs d'État de la CEDEAO se sont réunis à Niamey au Niger, au cours d'un mini-sommet pour réfléchir sur la question de la monnaie unique. Au terme de leurs travaux, Marcel De Souza, président de la commission de la Communauté des États de l'Afrique de l'Ouest a indiqué qu'il n'y aurait pas de monnaie unique avant 2020.

Selon Marcel De Souza, il faudra encore attendre

Le groupe de travail sur la monnaie unique de la CEDEAO a tenu un mini-sommet dans la capitale nigérienne Niamey le mardi 24 octobre. Marcel De Souza, président de la commission de la CEDEAO et 5 chefs d'État ont examiné « la feuille de route définissant les conditions de création de la monnaie unique». Il faut rappeler que la question sur la monnaie unique suscite beaucoup de débats.

Depuis quelques mois, intellectuels et politiques s'affrontent sur le sujet. Dans les pays francophones, le franc CFA est devenu un sujet de discorde. On le considère même comme une monnaie coloniale. En août dernier, l'activiste Kemi Seba avait brûlé un billet 5000 FCFA pour dénoncer cette monnaie.

Mais dès l'entame de ce mini-sommet, De Souza a précisé que les préalables nécessaires n'étaient pas encore réunis pour la mise en circulation de la monnaie unique entre les 15 pays de la communauté ouest-africaine. Beaucoup restentà faire pour que ce projet puisse se réaliser un jour.

Poursuivant sur sa lancée le président de la commission a indiqué qu'il fallait une harmonisation des politiques monétaires entre les 8 monnaies que comptent les 15 pays de l'organisation. Sans toutes ces actions, il sera difficile, voire impossible, d'aboutir à une monnaie unique, a précisé Marcel De Souza.

À cette rencontre, étaient présents le Nigérien Mahamadou Issoufou, l'Ivoirien Alassane Ouattara, le Ghanéen Nana Akufo-Addo, le Nigérian Muhammadu Buhari et le Togolais Faure Gnassingbé.