Côte d'Ivoire : Les dessous de la visite de Ouattara chez Alpha Condé

Alassane Ouattara s'est envolé, ce jeudi, à Conakry pour y rencontrer Alpha Condé. Au cours de cette rencontre de quelques heures, les présidents ivoirien et guinéen ont évoqué quelques dossiers brulants du moment.

Alassane Ouattara et Alpha Condé se concertent

Le président Alassane Ouattara entend s'appuyer sur le soutien d'Alpha Condé pour mener à bien certains dossiers très sensibles. Aussi, s'est-il rendu, ce jeudi, en Guinée pour y rencontrer son homologue guinéen, président en exercice de l'Union africaine (UA). Ils ont donc passé en revue la crise togolaise, la question de monnaie unique sous-régionale, le sommet Union africaine (UA) - Union européenne (UE) qui se tiendra à Abidjan les 29 et 30 novembre prochains. À ce sujet, le Maroc et l'Algérie s'empoignent déjà à cause de la participation de la République arabe sahraouie démocratique. Le dossier est actuellement en discussion entre pro et anti-Sahraouis.

Ainsi, le président Alpha Condé a-t-il rassuré son hôte ivoirien d'user de toute la diligence nécessaire pour réussir ce sommet : « Le sommet a été organisé par l’Union africaine. Nous verrons maintenant sur place pour que tout se passe très bien, sans qu’il n’y ait d’incidents. Ce sommet ne fera pas éclater l'Union africaine, quelles que soient les divergences, nous allons marcher ensemble. » Il s'est également prononcé sur le dossier togolais : « Il est extrêmement important que les choses évoluent de façon pacifique au Togo et qu’on ait vraiment une solution pour permettre au peuple togolais de continuer son avance. »

Cependant, il se murmure dans toutes les chancelleries que le président Emmanuel Macron n'apprécie pas les dissensions actuelles entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro. Au cas où ces tensions persistaient, le président français pourrait renoncer à se rendre à Abidjan fin novembre. Le chef de l'Exécutif ivoirien serait donc allé voir le président guinéen pour mener une médiation. D'autant plus qu'il l'avait déjà sollicité pour ses bons offices auprès du président de l'Assemblée nationale ivoirienne. Car la situation entre les deux personnalités ivoiriennes apparait quelque peu électrique. Quand bien même elles tentent de sauver les apparences.