Chine : Pékin dit fermement "non" à l'importation des déchets étrangers

Récemment, l'interdiction de l'entrée de déchets étrangers dans le pays mise en place par Pékin a suscité l'intérêt du monde entier. Certains médias européens et américains ont estimé que les revenus et l'emploi de leur pays en seraient grandement affectés. Mais le peuple chinois, lui, a exprimé son soutien aux décisions de son gouvernement.

Les déchets étrangers répugnants pour Pékin

Cette année, l'Administration générale des douanes de Chine a lancé une action spéciale conjointe baptisée l'« Épée tranchante des portes du pays », qui fait du combat contre le passage en contrebande de déchets industriels, électroniques, ménagers, plastiques et autres ordures étrangères la priorité. De janvier à juin, le Département national des douanes et accises a découvert et réprimé 146 cas de contrebande de déchets solides et contrôlé 26 milles de tonnes de déchets.

En juillet, le gouvernement chinois a pris la décision d'interdire l'importation avant la fin de l'année de 24 types de déchets solides comme les déchets plastiques, les vieux papiers non triés, les déchets de matières textiles, les scories de vanadium et d'autres encore, et informé l'Organisation mondiale du commerce (OMC) de sa décision. De leur côté, les médias américains ont, avec une certaine nervosité qu'en 2016, la Chine a importé pour 5,6 milliards de Dollars de ferraille, 1,9 milliard de Dollars de déchets de papier (13,2 millions de tonnes) et 495 millions de dollars de déchets plastiques (1,42 million de tonnes), et que 155 000 emplois dépendent des exportations de déchets vers la Chine. L'Europe et le Japon sont aussi d'importants exportateurs de plastiques usagés et de vieux papiers vers la Chine.

Le haro des Chinois sur les déchets étrangers

Dans un article publié précédemment, le Quotidien du Peuple avait souligné que la Chine disait fermement « non » aux déchets étrangers, insistant sur sa détermination à maintenir la sécurité de l'environnement écologique national, à sauvegarder les droits et les intérêts en matière de santé publique.

Liu Jianguo, professeur d'environnement à l'Université Tsinghua, a de son côté déclaré que l'interdiction de l'importation de déchets étrangers, mais aussi le contenu de la réforme structurelle du côté de l'offre a permis, à partir du contrôle de la qualité des matières premières et l'amélioration du niveau de production, d'éliminer les capacités de production dépassées ou excédentaires ainsi que les formats de basse qualité. Pour l'industrie nationale de la transformation et de l'utilisation des ressources renouvelables nationales, cela constitue également une opportunité majeure.

Les questions de protection de l'environnement en Chine font l'objet d'une attention croissante, mais également d'un haut degré de consensus de la part du gouvernement et de l'opinion publique. Le rapport au 19e Congrès du Parti communiste chinois (PCC) a insisté sur l'accélération de la réforme du système de civilisation écologique et la construction d'une belle Chine. Dans le même temps, il a clairement mis en avant la construction d'un système de gestion de l'environnement dirigé par le gouvernement, tourné vers les entreprises, et avec la participation des organisations sociales et du public.

20:03

Le président du Parti africain pour la renaissance nationale (Parena), Tiébilé Dramé, a accusé […]

19:54
Alternance 2020 en faveur du PDCI, Ouattara dit niet à Bédié

Alternance 2020 en faveur du PDCI, Ouattara dit niet à Bédié

Alors qu'Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié militent pour la création d'un parti unifié, […]

18:14
Quand la CPI assume fièrement ses interventions en Afrique

Quand la CPI assume fièrement ses interventions en Afrique

Taxée de justice des Occidentaux orientée contre les Africains, la CPI assume fièrement ses […]

18:04
Le stade de Yamoussoukro va coûter 47 miliards FCFA

Le stade de Yamoussoukro va coûter 47 miliards FCFA

Le futur stade municipale de Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne (centre du pays) coûtera […]

15:53

Logée à la 81e place mondiale en 2017, la Cote dIvoire, 82e en 2018, a perdu une place au […]

+