Côte d'Ivoire : Le pdt Ouattara inaugure le barrage de Soubré

Côte d'Ivoire : barrage de Soubré, Ouattara sera là

Le Président Alassane Ouattara se rendra dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire ce jeudi 2 novembre pour inaugurer le barrage de Soubré. Ce mégaprojet est enfin une réalité grâce à un important apport financier de la Chine, un des plus grands partenaires du pays.

Le barrage de Soubré bouclé, Ouattara dans le sud-ouest

La Côte d'ivoire réduit peu à peu son déficit énergétique avec ce nouveau barrage de Soubré. Après les ponts, routes et autres réalisations, c’est le nouveau barrage de Soubré qui voit le jour.

Le président ivoirien se rendra donc dans la localité éponyme pour l’inauguration officielle et la mise en marche de la quatrième et dernière turbine de ce barrage hydroélectrique.

D’une puissance de 275 mégawatts, ce barrage permettra assurément de réduire les délestages et autres coupures intempestives de courant. De même, les zones du pays profond qui restent encore sans électricité pourraient également être alimentées.

La Chine éclaire la Côte d'Ivoire

D’un coût total de 504 millions d'euros (331 milliards de francs CFA), la Chine a financé ce projet à hauteur de 85%. Les travaux qui avaient démarré en 2013 ont été bouclés après 4 ans, c’est-à-dire en 2017. Cet ouvrage porte à 40% le taux de production hydroélectrique dans l’énergie électrique totale de la Côte d’Ivoire.

Le président ivoirien n’entend pour autant pas s’arrêter en si bon chemin. Il profitera donc de son déplacement dans le sud-ouest pour procéder à la pose de la première pierre du barrage de Gribo Popoli, à quelques 7 km de Soubré. Cet autre ouvrage, dont le coût est estimé à 173 milliards de francs CFA, aura une puissance de 112MW.

Notons que la Côte d’Ivoire exporte l’électricité dans d’autres pays de la sous-région. Il est donc impérieux pour le gouvernement ivoirien de travailler à accroitre sa production électrique pour combler le déficit énergétique. Et c’est ce à quoi le président Alassane Ouattara s’attèle, avec son ambition de porter à 4000 MW sa production d’ici à 2020.