Côte d'Ivoire : Le ministre Moussa Sanogo doute de l'émergence 2020

Moussa Sanogo contredit le président Ouattara sur l'émergence 2020

Le ministre Moussa Sanogo vient de faire une déclaration qui risque de créer un séisme au sommet de l'État. Le ministre chargé du Budget et du Portefeuille d’État annonce que l'émergence 2020 ne pourrait pas être atteinte à la date indiquée.

Le ministre Moussa Sanogo contredit le président Ouattara sur l'émergence 2020

Dès son accession à la magistrature suprême en avril 2011, le président Alassane Ouattara avait réitéré sa volonté de conduire la Côte d'Ivoire à l'émergence à l'horizon 2020. Aussi, sous sa gouvernance, l'économie ivoirienne a connu un bond spectaculaire avec un taux de croissance qui avoisine les deux chiffres. Plusieurs infrastructures économiques, dont des ponts, des routes et autres édifices, ont été érigées par les nouvelles autorités ivoiriennes. Le pays a également renoué avec les bailleurs de fonds et les partenaires économiques internationaux.

Mais en dépit de ces voyants qui paraissent tous au vert, le ministre Moussa Sanogo vient d'émettre quelques doutes sur l'atteinte de l'émergence en 2020. A l'occasion de de signature de convention tripartite entre la BRVM, la Bourse de Casablanca et le London Stock Exchange Group, le Secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille d’État a alors déclaré : « Depuis 2012, la Côte d'Ivoire s'est inscrite dans une dynamique de croissance forte. Il est prévu un taux de croissance de 8,1% en 2017. Pour les périodes 2018-2020, un taux de croissance en moyenne de 8% que l'économie nationale devra réaliser. »

Avant d'ajouter : « Ces évolutions devraient permettre à la Côte d'Ivoire de se situer en 2020 à la lisière de l'émergence souhaitée par le Président de la République, mais surtout par les populations ivoiriennes elles-mêmes. » Etre à la "lisière" de l'émergence, c'est-à-dire au "bord", à la "limite extrême", est différent d'atteindre l'émergence à l'horizon 2020.

Cette déclaration du ministre appelle donc à s'interroger. La Côte d'Ivoire pourra-t-elle véritablement atteindre l'émergence 2020 tel que souhaité par le président Alassane Ouattara ? La chute des prix du cacao et le verdict du TIDM à propos du litige frontalier entre la Côte d'Ivoire et le Ghana en faveur du dernier cité, des bruits de bottes dans les casernes ne constituent-ils pas des obstacles pour l'atteinte de cette émergence ?