Burkina Faso : Blaise Compaoré collaborait-il avec les jihadistes?

Blaise Compaoré en collusion avec les terroristes d'Aqmi

Une nouvelle affaire dont le clan de l’ex-président Blaise Compaoré aurait pu se passer. Les photos de son ex-conseiller spécial, Moustapha Chafi, en compagnie de jihadistes relancent le débat sur les relations secrètes de l’ancien homme fort de Ouaga.

Blaise Compaoré, une amitié qui suscite des interrogations

Blaise Compaoré, un ami des jihadistes ? L’interrogation vaut son pesant d’or, à l’heure où le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes. Les récentes révélations sur l'un des conseillers spéciaux de l’ancien homme fort du Faso viennent alimenter et donner du poids à des accusations à peine voilées de l’actuel président Roch Marc Christian Kaboré. Début novembre, ce dernier accusait Compaoré de collusion avec les terroristes.

La publication de plusieurs clichés du Mauritanien Moustapha Liman Chafi, ex-conseiller spécial de Blaise Compaoré en compagnie de plusieurs groupes jihadistes relancent le débat sur la nature des relations que pouvaient entretenir les deux hommes. Mais confirment surtout les dires du président Kaboré.

Moustapha Liman Chafi a des liens étroits avec les terroristes. Des photos de lui avec des chefs terroristes qui opèrent dans la bande sahélo-saharienne sont en circulation. On le voit notamment en compagnie de Nabil Makhloufi, ex-émir d’Aqmi au Sahara, ainsi que de Mokhtar Belmokhtar. Mais ce qui interpelle le plus, c'est la présence du chef d’État major particulier de Compaoré, le général Gilbert Diendéré. On le voit en compagnie de jihadistes maniant un missile antichar. Des clichés qui en disent long sur les rapports qui liaient le pouvoir de Blaise Compaoré et les terroristes d’ Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Une collusion qui n’échappe pas aux nouvelles autorités du pays des hommes intègres qui révèlent que l’ancien pouvoir et ses groupes terroristes se rendaient mutuellement service. A en croire certains observateurs, cette situation pourraient bien justifier les attaques terroristes contre le pays.

Blaise Compaoré et ses amis seraient-ils à la manoeuvre pour mettre à mal le pouvoir actuel ?

Iyad Ag Ghali revendique l'attentat contre les soldats français

Iyad Ag Ghali revendique l'attentat contre les soldats français

11:19

Le GSIM, du jihadiste Iyad Ag Ghali, a revendiqué ce vendredi, l'explosion de la mine artisanale […]

10:37
Dialogue suspendu, les deux camps ne s’accordent pas

Dialogue suspendu, les deux camps ne s’accordent pas

La crise au Togo est visiblement loin de son épilogue. Le dialogue politique entamé entre pouvoir […]

10:26
Elections sénatoriales, les candidats pas pressés de s'inscrire

Elections sénatoriales, les candidats pas pressés de s'inscrire

C'est à un véritable désert que l'on a assisté ce vendredi, premier jour de dépôt des […]

19:59
Idriss Déby offre la grâce présidentielle à 295 prisonniers

Idriss Déby offre la grâce présidentielle à 295 prisonniers

Au Tchad, le président Idriss Déby a usé du pouvoir que lui confère la Constitution pour gracier […]

19:47
5 réfugiés congolais tués par la police rwandaise dans un camp

5 réfugiés congolais tués par la police rwandaise dans un camp

Ce vendredi, la police rwandaise a annoncé la mort de 5 réfugiés congolais lors d'une […]

+