Centrafrique : La Minusca dans le collimateur de Guterres

Une patrouille de la Minusca

En Centrafrique, le patron de l’ONU Antonio Guterres et le département des opérations de maintien de la paix ont ouvert une enquête contre la Minusca, la mission des Nations unies dans le pays.

La Minusca au banc des accusés

Comprendre les possibles défaillances dans la réponse des Casques bleus lors d’une vague d’attaques contre les civils. Voilà les raisons qui ont conduit Antonio Guterres, le Secrétaire général des Nations unies et le département des opérations de maintien de la paix à dépêcher des enquêteurs indépendants auprès de la Minusca. Une première dans l’exercice des forces de maintien de la paix.

Décriés et accusés le plus souvent de passivité, ces soldats de la paix ont du mal, ces dernières années, à faire l’unanimité autour d’eux. Selon le communiqué de l’ONU, cette enquête vise à évaluer la performance de la mission onusienne dans la protection des civils et d’en déceler les insuffisances en vue de les corriger.

Une simple enquête de routine, mais qui pourrait donner des idées aux détracteurs des forces onusiennes, et en particulier, de celles de la Minusca. À vrai dire, les griefs ne manquent pas à l’encontre des soldats de la paix. En Centrafrique, les soldats onusiens sont cités dans plusieurs affaires d’abus sexuels contre la population. Des allégations révélées par certaines ONG de droits de l’homme, mais qui tardent à être véritablement pris en compte par les responsables des Nations unies.

Quand ils ne sont pas cités dans des scandales sexuels, ils sont accusés de collusion avec les groupes rebelles. Cette enquête interne est donc un début d’espoir pour ceux qui espèrent qu’un jour de vraies sanctions seront appliquées contre ceux qui outrepassent leur mandat.

Précisons que le Conseil de sécurité devrait, cette semaine, décider de la modification du mandat de la Minusca, et d’augmenter de 900 Casques bleus son effectif.

Iyad Ag Ghali revendique l'attentat contre les soldats français

Iyad Ag Ghali revendique l'attentat contre les soldats français

11:19

Le GSIM, du jihadiste Iyad Ag Ghali, a revendiqué ce vendredi, l'explosion de la mine artisanale […]

10:37
Dialogue suspendu, les deux camps ne s’accordent pas

Dialogue suspendu, les deux camps ne s’accordent pas

La crise au Togo est visiblement loin de son épilogue. Le dialogue politique entamé entre pouvoir […]

10:26
Elections sénatoriales, les candidats pas pressés de s'inscrire

Elections sénatoriales, les candidats pas pressés de s'inscrire

C'est à un véritable désert que l'on a assisté ce vendredi, premier jour de dépôt des […]

19:59
Idriss Déby offre la grâce présidentielle à 295 prisonniers

Idriss Déby offre la grâce présidentielle à 295 prisonniers

Au Tchad, le président Idriss Déby a usé du pouvoir que lui confère la Constitution pour gracier […]

19:47
5 réfugiés congolais tués par la police rwandaise dans un camp

5 réfugiés congolais tués par la police rwandaise dans un camp

Ce vendredi, la police rwandaise a annoncé la mort de 5 réfugiés congolais lors d'une […]

+