Mali : Florence Parly se prononce sur la Force Barkhane

Florence Parly ministre Française des Armées
Par Julien D
Publié le 16 novembre 2017 à 16:34 | mis à jour le 16 novembre 2017 à 16:34

Alors que l'opération Barkhane est au coeur d’une affaire de bavure qui aurait coûté la vie à 11 soldats maliens, Florence Parly, la ministre française des Armées s’est prononcée sur l’avenir de cette force française.

Florence Parly, Barkhane restera encore au Mali

Une déclaration qui pourrait ne pas réjouir certains observateurs au moment où de nombreuses récriminations sont portées contre la force Barkhane. Florence Parly, ministre française des Armées, a dans une interview accordée à Jeune Afrique indiqué que la force française resterait encore au Mali. Des propos qui pourraient agacer certains officiers maliens très remontés contre cette force quelques semaines après qu’un raid contre un camp jihadiste a causé la mort de 11 soldats maliens présumés otages.

Pour la patronne des armées françaises, rien ne justifie une bavure de ses hommes. Ce raid visait un camp terroriste et les informations ont été partagées avec les autorités maliennes. En dépit de ces griefs, Barkhane continuera à exercer son mandat et à épauler la force conjointe du G5 Sahel et la Minusma, la mission des Nations unies.


Mais au Mali, la force française ne fait plus l’unanimité. Début octobre, les populations de la ville de Kidal manifestaient contre les méthodes des militaires français qu’elles jugeaient trop brutales et violentes. Toutefois, pour la ministre française Barkhane a contribué à la neutralisation de nombreux combattants terroristes. Des efforts qu’il faudra soutenir pour en finir avec la menace terroriste.