Burkina Faso : Blaise Compaoré rejette tout lien avec les terroristes d’Al-Qaïda

Blaise Compaoré - Al-Qaïda au Maghreb

L’ex-président burkinabé, M. Blaise Compaoré s’inscrit en faux contre les allégations le mettant en relation avec les terroristes d’Al-Qaïda au Maghreb. Ces islamiques n'ont cessé de perpetrer des attentats au Burkina Faso, disent certains, pour faire regretter le départ de l'ex-président aux populations.

Blaise Compaoré rompt enfin le silence

Dans une note transmise à Jeune Afrique, l’ancien homme fort du Burkina Faso, Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire depuis sa chute en 2014, a brisé le silence, estimant qu’il ne peut accepter de lire, ces derniers temps, sous certaines signatures irresponsables et dévoyées par un combat politique dépassé qu’il aurait pu avoir des liens coupables avec les terroristes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Pour M. Compaoré, ces allégations odieuses, scandaleuses, abjectes, formulées avec légèreté sont la marque d’une très grave irresponsabilité. Il a fait savoir qu’il a souffert lors des dernières attaques terroristes au Burkina tout en soulignant que la sécurité du peuple burkinabé a toujours été sa préoccupation primordiale.

En janvier 2016, une trentaine de personnes avait trouvé la mort dans un attentat terroriste sur l’avenue Kwame Nkrumah, à Ouagadougou. Une année plus tard, en aout 2017, une attaque similaire, revendiquée par les terroristes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, visait le café-restaurant Istanbul sur la même rue. Celle-ci avait fait 18 morts.