Zimbabwé : Robert Mugabé refuse de démissionner malgré la pression

Robert Mugabé toujours président du Zimbabwé
Par Mamadou Kane
Publié le 20 novembre 2017 à 12:14 | mis à jour le 20 novembre 2017 à 12:14

Le président zimbabwéen Robert Mugabé, contre toute attente, n’a pas cédé à la pression de la rue. Des vétérans de la guerre d’indépendance, et du ZANU-PF, le parti au pouvoir qui l’a évincé de sa présidence, se sont tous désolidarisés de lui. S’exprimant à la télévision le dimanche soir, il n’a pas annoncé son départ.

Robert Mugabé fait de la résistance

Les Zimbabwéens, dans leur majorité, espéraient la démission du président Robert Mugabé lors de son discours télévisé à la nation dans la soirée de dimanche. Mais que nenni, grande a été leur désillusion. Mugabé n’a pas annoncé sa démission. Entouré des hautes autorités militaires qui contrôlent le pays, il s’est exprimé pour faire l’état des lieux de la ZANU-PF, sa formation politique.

Dimanche, le ZANU-PF avait limogé Robert Mugabé de son poste de président du parti. Il avait été remplacé par l’ancien vice-président du Zimbabwé, M. Emmerson Mnangagwa qui sera leur candidat pour les élections présidentielles de 2018.

Dans la foulée, le parti avait donné jusqu’ à lundi à Mugabé pour démissionner de la présidence de la république. Sinon le parlement enclencherait la procédure de sa destitution mardi.

Cependant, lors de son discours télévisé du dimanche, le plus vieux président du monde en exercice (93 ans) a annoncé qu’il présiderait les débats au congrès du ZANU-PF qui se tiendra dans le mois de décembre.



Articles les plus lus