Cote d'Ivoire : Affaire "libérez Gbagbo", Richard Kouassi écope de 15 jours de prison

15 jours de prison pour Richard Kouassi.

Lors de la rencontre Éléphants - Lions de l'Atlas, Richard Kouassi avait déroulé une banderole sur laquelle il était inscrit « Libérez Gbagbo ». Cette audace lui a valu 15 jours d'emprisonnement.

Quand Richard Kouassi paye son soutien à Gbagbo

Le verdict vient de tomber comme un couperet, aussi surprenant qu'inattendu pour certains, mais légal et justifié pour d'autres. Le tribunal d'Abidjan a, en effet, condamné Richard Kouassi à 15 jours d'emprisonnement. Ce dernier avait tenté de s'introduire sur la pelouse du stade Félix Houphouët-Boigny lors de la sixième et dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018 opposant les Éléphants de Côte d'Ivoire aux Lions de l'Atlas du Maroc. Il avait alors montré une banderole sur laquelle il appelait à la libération de Laurent Gbagbo, l'ex-président ivoirien jugé devant la CPI.

Cet acte, visiblement prémédité par son auteur (en témoignent les images publiées sur sa page Facebook), n'a pas été du tout apprécié par les autorités ivoiriennes. Richard Koffi Kouassi s'était d'abord fait molester par les forces de l'ordre avant d'être placé en détention. Le tribunal l'a donc jugé pour « trouble à l'ordre du public » et condamné à 15 jours d'emprisonnement.

Mais cette arrestation du jeune pro-Gbagbo avait suscité de l'indignation chez les partisans du célèbre prisonnier de La Haye. Me Rodrigue Dadjé, avocat de Simone Gbagbo, avait décidé de le défendre gracieusement. Certains observateurs ajoutent, par ailleurs que le régime Ouattara pouvait se passer de cette condamnation, d'autant plus que les enfants en conflit avec la loi pour désigner les microbes sévissent à travers le pays sans que ces derniers séjournent en prison.