Burkina : Grosse tension autour de l'arrivée de Macron à Ouagadougou

Emmanuel Macron président de la France

L’annonce de la venue d'Emmanuel Macron à Ouagadougou fait déjà monter la tension au sein de la jeunesse du pays. L’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) appelle la jeunesse du Faso à une grande manifestation le 27 novembre, jour de l’arrivée du président français.

L’ODJ veut mobiliser pour interpeller Macron

Le 27 novembre prochain, le président français Emmanuel Macron sera en visite au pays des hommes intègres pour rencontrer son homologue burkinabé Roch Marc Christian Kaboré et avoir un échange avec les étudiants de l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki Zerbo. Cette visite semble être le bon moment pour l’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) qui entend ce jour-là manifester pour protester contre le pillage des ressources par les multinationales françaises. Lors d’une conférence de presse à Ouagadougou, l’ODJ a appelé tous les jeunes burkinabè à se mobiliser pour une grande manifestation populaire.

Dans son message, Ouiry Sanou invite la jeunesse et la population de Ouagadougou à sortir massivement le 27 novembre pour manifester tout le long du trajet du président français. L’Organisation veut ainsi faire entendre sa voix et dénoncer également la présence militaire française au Burkina Faso. Présence qu'elle ce les leaders de cette organisation considèrent comme une force d’occupation. Ils dénoncent par ailleurs le maintien du franc CFA, perçu comme une monnaie coloniale.

Un discours qui, sans doute, contraste avec l’image que voudront faire passer les autorités burkinabè. Selon plusieurs observateurs, cet appel risque de n’être pas du goût de la classe dirigeante qui mettra tout en oeuvre pour assurer au président Macron une visite paisible.

Rappelons qu’à Ouagadougou, le président français se prononcera sur plusieurs sujets, notamment la crise migratoire.