Côte d'Ivoire : Des migrants ivoiriens racontent leur calvaire en Libye

Des migrants ivoiriens de retour au bercail

Le gouvernement a entrepris de rapatrier des centaines de migrants ivoiriens qui étaient en souffrance en Libye. Quelques-uns ont décidé de raconter l'enfer qu'ils ont vécu dans ce pays maghrébin.

Des migrants ivoiriens vendus à 100 000 FCFA

Alors qu'ils espéraient une vie meilleure en Europe, les jeunes Africains qui ont emprunté la voie de l'immigration clandestine sont vraisemblablement en train de déchanter. Après la diffusion par la chaine américaine CNN de la vente aux enchères des esclaves noirs en Libye, le gouvernement ivoirien a entrepris de rapatrier ses concitoyens qui vivaient un véritable calvaire dans ce pays. En plus des 155 premiers migrants ivoiriens qui sont rentrés au bercail lundi dernier, 166 autres ont été accueillis, ce mercredi, par les autorités ivoiriennes et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Cependant, le témoignage rendu par certains de ces chercheurs de vie agréable n'est pas du tout reluisant, d'autant plus que ces derniers sont tombés dans un commerce négrier digne d'un autre âge. « Dès que tu arrives en Libye, on te vend ... à 100 000 FCFA », raconte un rescapé de ce marché noir qui continue de soulever le courroux de diverses personnalités à travers la planète.

En dépit de toutes ces infamies subies en terre libyenne, certains observateurs indiquent toutefois que les dirigeants africains doivent s'attaquer aux causes de cette migration plutôt que de n'en gérer que les effets. Le président rwandais Paul Kagame vient ainsi de donner le signal en décidant d'accueillir 30 000 migrants africains dans son pays. Cet exemple reste malheureusement isolé sur le continent africain.